Abonnement illimité9,90$/mois

Jérôme K. Jérôme Bloche T15
LA COMTESSE

avis

« La police tambourine à la porte et réveille Jérôme qui sort difficilement d'une profonde et désagréable torpeur. Encore groggy, il découvre avec horreur un revolver dans sa main et le corps inanimé d'une vieille dame dans le fauteuil en face de lui. Bien que désorienté, grâce à son instinct de conservation, il parvient en quelque secondes à évaluer la situation. Une seule solution: La fuite, la seule issue qui lui permettrait de prouver son innocence.
Aux abois, notre détective en perdition se réfugie chez la concierge de son immeuble. Là, terré au fond d'une armoire, il se repasse le film des événements qui l'ont mené au fond de ce qui ressemble fort à une impasse.
Ainsi, au détour d'un marché au puce, Jérôme se rappel avoir acheté un joli cadre pour habiller une photo de lui et Babette afin décorer son bureau. Mme Rose, á qui le jeune homme avait offert la croute que le cadre renfermait, lui avait restitué la toile après avoir découvert qu'elle pourrait être d'une très grande valeur. L'honnêteté viscérale et l'instinct du détective de Jérôme on fait le reste et c'est en enquêtant pour retrouver les véritables propriétaires de la précieuse œuvre d'art que notre héros se retrouvera dans cette fort inconfortable situation. Après avoir apprécié cet album on se précipitera pour en découvrir la suite dans le second opus d'un des rares diptyques de la très riche collection Jérôme K. Jérôme Bloche. »

semi-conductor, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

Un réveil brutalCité des Hortensias, Montfermeil, au milieu de la nuit. Deux policiers frappent à une porte. Un appel anonyme leur a signalé un coup de feu et des bruits suspects provenant de l'appartement de madame de Ségur, une institutrice à la retraite. À l'intérieur, "la Comtesse", comme on l'appelle, gît sur son canapé, le visage ensanglanté. À côté d'elle, dans un fauteuil, Jérôme K. Jérôme ouvre un oeil. Ahuri, comme sortant d'un cauchemar, il se redresse, une arme à la main. Dans un ultime réflexe, alors que les policiers enfoncent la porte, il enjambe la fenêtre, saute et s'enfuit dans la nuit. Reste cette lancinante question : Jérôme est-il un meurtrier ?Un thriller haletant, en deux volumesAvec "La Comtesse", Alain Dodier livre — c'est une (bonne) habitude ! — un scénario haletant d'où se dégagent humour et humanité. Cette fois, notre héros n'est pas le chasseur mais bien le gibier ! Et il ne lui faudra pas moins de deux albums pour se sortir du sac d'embrouilles dans lequel il s'est enfermé avec le chic qu'on lui connaît (suite et fin l'an prochain, avec le n° 16). Suspense garanti. Engagée au numéro précédent, la nouvelle mise en couleurs, dûe à la belle palette de Cerise, se poursuit plus que jamais : plus réaliste, plus chaude, plus en phase avec le dessin et les scénarios de l'auteur. Une façon de mettre davantage en évidence l'éclatant talent de Dodier, dessinateur hors pair et remarquable raconteur d'histoires.

Dupuis


Vous aimerez aussi...

Découvrez les bd des auteurs

L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis