Djinn V7
Pipiktu

recommandation

« Charles Augery est en bien mauvaise posture armé d'un seul pistolet et de trois cartouches face à une horde d'Orushi ! Alors qu'il pense son destin scellé, et une mort finalement salutaire toute proche, le diable lui joue un bien mauvais tour en lui permettant de rester en vie et d'être ainsi capturé par ces farouches guerriers. Il retrouvera comme compagnon d'infortune celuilà même qu'il avait été chargé de retrouver : Lord Nelson.
On a du mal à croire qu'il s'agisse du fruit du hasard et on se plaît à penser que c'est le résultat d'un sortilège bien Africain que quelqu'un lui aurait jeté.
Tout en échafaudant un plan d'évasion, Augery raconte alors à Lord Neslon, en n'omettant aucun détail, aussi terrible soit-il, les péripéties qui l'ont mené jusqu'à lui.
Faisant suite à la quête entamée lors de l'album précédent, cet opus est une nouvelle tranche de plaisir, que nous offre les auteurs et leur complice : Anaktu la Djiin.
On ne se lasse pas de l'esthétique contenue dans cette série et les territoires d'Afrique noire donnent à Miralles de nouvelles opportunités de nous émerveiller. Garder vos yeux grand ouverts, éblouissement en vue ! »

semi-conductor, izneo Super Reader
you too become izneo Super Reader!

Summary

La femme vue par Ana Miralles a quelque chose de divin –, ce septième tome ose une violence peu commune au coeur d'une Afrique en proie à la révolte... Jean Dufaux dévoile le tragique destin de Lord Nelson et de son épouse, tout en insufflant à Jade un machiavélisme qui surprendra bien des lecteurs. Quant au somptueux dessin d'Ana Miralles, il nous dévoile une Afrique d'une rare férocité.

Dargaud


YOU WILL ALSO LIKE...

DISCOVER AUTHORS' COMIC BOOKS

READERS' REVIEWS(0)
You must be logged to rate and review this album
Rate this album:
WRITE A REVIEW