Abonnement illimité9,90$/mois

Girls T4
Extinction

avis

« Mme McCallister ne supportait plus de voir toute la ville chez elle, à profiter de sa nourriture, de ses affaires et à saccager son jardin. Elle a fini par prendre toutes les armes et chasser tout le monde. Pourchassés par les filles clones, les habitants se retrouvent séparés, les femmes d'un côté, les hommes de l'autre. On retrouve Ethan seul dans la forêt tentant de sauver Taylor. Pendant ce temps, Wes se réveillent au milieu de centaines de coquilles d'œufs...
Cet album clôture cette aventure fantastique qui met l'accent sur les divergences entre hommes et femmes. On retrouve des hommes face à eux-mêmes et à ce qu'ils ont fait ou n'ont pas fait. Ils sont aussi confrontés au terrible choix d'ouvrir ou non la porte aux belles filles nues, un acte de pur plaisir mais qui irait à l'encontre de la survie de l'espèce humaine. Finalement, les hommes ne sont pas plus avantagés que les femmes. Ces dernières sont toujours en mauvaise posture, luttant seules pour leur survie. Certaines sont plus fortes que d'autres mais ne font pas forcément des choix qui ont l’unanimité. Puis, c'est le retournement de situation entre les relations hommes-femmes. On découvre les réactions des gens face à leurs peurs. Les solutions proposées sont souvent odieuses et expéditives.
C'est passionnant. »

ShadowFil, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

Depuis la découverte du premier spécimen de ces femmes aliens par Ethan, la situation dégénère. Les femmes de la petite communauté de survivants ont compris le mode de reproduction des prédatrices et tiennent les hommes pour responsables de la tragédie qui les frappe. La résistance s'organise : prêtes à tout pour stopper cette invasion, il leur faut supprimer la cause de tous leurs ennuis... les hommes.

Delcourt

Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Lire l'extrait gratuit

Vous aimerez aussi...
L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis