Abonnement illimité9,90$/mois
Couverture - L'Innocente

L'Innocente
L'Innocente

coups de cœur

Pierre profile pic

« Nina est-elle innocente ? Une adolescente allemande s’enfuit d’un centre des jeunesses hitlériennes en pleine débâcle du IIIe Reich et rejoint, déguisée en garçon une unité de l’armée américaine. Nina devient femme dans Berlin entre viols, trafic de pénicilline, procès de Nuremberg et découverte de la Shoah. Mais était-elle vraiment innocente ? A vous de juger ! »

Pierre, libraire izneo

avis

« A la manière d’un Ken Follett, le duo d’auteurs de L’Innocente raconte un morceau d’Histoire à travers une histoire, celle d’une jeune allemande passant à l’âge adulte en même temps que la guerre se termine et que se décide le sort de l’Allemagne, et en particulier celui d’un Berlin écartelé entre les Alliés. Comment reprendre le cours de sa vie après avoir vécu l’horreur de la guerre et la vengeance des vainqueurs ? Voilà la question posée par Warnauts et Raines. Le scénario mise beaucoup sur la psychologie des personnages et le dessin à quatre mains restitue de façon très réaliste les costumes, les véhicules et l’atmosphère de l’époque… Sans prendre parti, ils racontent seulement comment des gens cabossées essaient de se relever et de revivre. Pour finir, cette histoire apparaît finalement comme un prologue aux œuvres Les Temps Nouveaux et Après-Guerre des mêmes Warnauts et Raives. »

Matthaeus, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

Allemagne, mars 1945. Nina Reuber s'évade d'un centre de formation de la future élite du national-socialisme, déguisée en garçon. Réquisitionnée comme traducteur par une division de l'infanterie américaine, elle part pour Berlin. C'est là, sur les ruines du Troisième Reich et à l'aube du procès de Nuremberg, que Nina deviendra une adulte.

Le Lombard


Vous aimerez aussi...

Découvrez les bd des auteurs

L'avis des lecteurs(1)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis
par Geminisnake le 01/02/2016 à 17h23

L'innocente représente ce genre de BD qui vous laisse sur votre faim. C'est un récit qui suit un chemin narratif plutôt classique mais confortable pour le lecteur : un roman qui se déroule au premier plan, avec des faits historiques en filigrane. Ces derniers sont cependant souvent fort plus intéressants, ou du moins beaucoup plus convaincants que le récit lui-même : le parcours d'une jeune fille allemande a l'heure des grands changements qui secouent Berlin a la fin de la deuxième Guerre Mondiale. Ce récit est, à la base, intéressant voire passionnant, mais sa présentation est saccadée, parfois maladroite, bien que souvent pleine d'humanité et de sensibilité. Le lecteur cherchera désespérément à s'attacher à l'héroïne, mais le manque de profondeur, peut-être dicté par la rapidité avec laquelle les événements se dévoilent, finit par vous détacher, presqu'au point de laisser tomber, mais pas entièrement. Le dessin, par contre, est excellent et parfaitement adapté au contexte historique, mais aussi aux scènes sensuelles qui sont peintes avec soin et délicatesse. Un bel album, techniquement réussit et, peut-être, le début d'une série prometteuse - mais seulement si le potentiel narratif est mieux exploité.