Abonnement illimité9,90$/mois
Couverture - Macaroni !

Macaroni !
Macaroni !

coups de cœur

Pierre profile pic

«

Voici un roman graphique qui nous emmène au pays des Macaronis, l’Italie du nord. Soyons clair il s’agit de la vraie Italie du nord, pas en Lombardie ou au Piémont, mais 1000 km plus au nord dans le borinage en Wallonie, bref au sud de la Belgique. Là au lendemain de la 2e guerre mondiale, des dizaines de milliers d’Italiens, souvent venus de Sicile ont émigré pour chercher du travail dans les mines et la métallurgie, immigrés, souvent insultés et traités de « Macaronis » au sortir du travail ou sur le chemin de l’école.

Quelques décennies plus tard un garçon de 11 ans, Roméo qui vit sans doute à Paris, Bruxelles ou Namur, comme Zabus le scénariste, se voit contraint de passer des vacances chez son grand père Ottavio, son « nonno » comme on dit affectueusement. Sauf que Roméo craint de s’ennuyer ferme, son grand-père n’étant pour lui qu’un vieux chiant,  sans télé et loin de son monde d’enfant. La magie de cette BD réside dans l’éveil de Roméo au quotidien de son nonno, plus attachant qu’il ne croyait, avec le potager, une petite voisine de son âge et le cochon « Mussolini ».

Découverte aussi du passé de son grand-père, souvenirs de guerre et de travail, souvenirs d’une vie dure, superposés en autant de fantômes sur les planches, magnifiquement et tendrement illustrées par Thomas Campi, comme l’ascenseur infernal qui descend à la mine dans l’encadrement d’une porte et  hante la mémoire d’Ottavio. Mais que font là parmi les fantômes, ces trains obsédants et la question « per che ? , pourquoi ? »  sans cesse adressée par Ottavio à son épouse disparue ? Macaroni, une BD à dévorer, toutes lectures cessantes, émotion garantie.

 

»

Pierre, libraire izneo

Résumé de l'éditeur

"Le vieux chiant", c'est comme ça que Roméo appelle son grand-père. Alors, quand il apprend qu'il va devoir passer quelques jours avec lui à Charleroi... c'est une certaine idée de l'enfer pour le gamin de 11 ans. Pourtant, cette semaine s'avérera surprenante à bien des égards. Peut-être grâce à Lucie, la petite voisine, qui parlera de son "nono" à elle et qui lui fera découvrir la beauté des terrils, peut-être grâce à son papa qui, pour la première fois, évoquera son enfance, certainement grâce à Ottavio qui derrière ses airs de vieux bougon cache une vie faite de renoncements et de souffrances. Une vie qu'un gamin d'aujourd'hui ne peut imaginer. C'était une simple semaine de vacances, ce sera l'occasion de lever le silence qui pèse sur des hommes de trois générations. Un récit humain et touchant qui nous parle de l'immigration italienne, du travail des mineurs, de transmission et du difficile accouchement de la parole quand, une vie durant, on a été habitué à se taire.

Dupuis


Vous aimerez aussi...

Découvrez les bd des auteurs

L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis