Abonnement illimité9,90$/mois

Canardo T3
La mort douce

Résumé de l'éditeur

Chez Fredo, c'est le rendez-vous des buveurs invétérés. C'est là que Fernand avait sa fameuse bouteille au format tellement démesuré qu'il était le seul à pouvoir vider d'une traite. C'est là aussi que Canardo vide des verres au format plus modeste mais en quantités suffisamment déraisonnables pour oublier ses soucis. Canardo est donc au comptoir, passablement saoul, quand une nouvelle chanteuse se présente pour remplacer Alexandra (voir ""La marque de Raspoutine""). Elle a de la voix, la nouvelle. Dommage qu'une très vilaine toux vienne régulièrement secouer son petit corps frêle. Même Bronx, le simplet du village, ne va pas rester insensible au chant de Lili. Ca va même tellement le remuer, le Bronx, qu'il va se retrouver avec du sang sur les mains. Et ce ne sera pas le sien. Qui a dit que la musique adoucit les moeurs ?

Casterman BD

Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Lire l'extrait gratuit

Vous aimerez aussi...
L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis