Abonnement illimité9,90$/mois

Adèle Blanc-sec T8
Le Mystère des profondeurs

avis

« Un homme se promène dans la rue, lorsqu'il entend une mélodie provenant des égouts. Il s'agit de la chanson de "Craonne". C'est alors qu'il se fait agresser par des hommes qui le suivaient. Au même moment, Adèle se met à souffrir d'une terrible rage de dent et, coïncidence troublante, la une de "l'Intransigeant" vient d'annoncer la libération du "dentiste", un bandit à la petite semaine qui sort de dix ans de détention. Le lendemain, la belle reçoit une lettre de Chalazion qui lui demande de l'aide, et pour couronner le tout, Fia a disparu ! Tardi nous gratifie encore une fois d'une histoire alambiquée, aux personnages superbement ridicules (surtout chez ces messieurs de la police). Le lecteur prend même un plaisir pervers à voir le pauvre Commissaire Laumanne perdu avec un simple rébus. À tout cela s'ajoutent des "bébêtes" étranges dont seul Tardi a le secret : ici des limules, sorte de grosses larves mélomanes, vivant dans les égouts. Adèle n'a, semble-t-il, pas finit de nous surprendre ! »

Edelric, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

Mars 1922. Paris sous la pluie. Adèle a mal aux dents.Ca tombe bien, puisque le “dentiste” vient de sortir de prison après 10 ans d'enfermement. Et déjà un de ses complices est trouvé assassiné. Il est redoutable, ce dentiste, surnommé ainsi à cause de ses dents tellement pourries qu'il ne peut pas parler sans zézayer. Adèle va avoir du pain sur la planche, d'autant que Chalazion a besoin de son aide mais qu'elle ne sait pas où le trouver. Quant au commissaire Laumanne, il n'a pas fini de souffrir. Et le monstre des profondeurs, ne s'agiraitil pas du limule, cet étrange animal des fonds sous-marins qu'on arrive à trouver dans les canalisations... et même dans les bénitiers parfois ?

Casterman BD

Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Lire l'extrait gratuit

Vous aimerez aussi...
L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis