Abonnement illimité9,90$/mois

Orbital T6
Résistance

avis

« Orbital… sixième révolution pour cette fantastique série ! Le dessin est plus épuré, et augmente ainsi la lisibilité des planches et le plaisir de suivre la trame de l'histoire. La relation entre les deux principaux protagonistes, qu'à priori tout oppose, évolue sans cesse et ajoute à la densité du récit. L'univers que le scénariste continue de développer ici perpétue la richesse et l'originalité incroyable déjà proposées dans les précédents voyages. Au travers de ce brillant space-opéra des sujet difficiles mais éternellement actuels sont abordés, cristallisant dans ces aliens aux formes étranges des travers impitoyablement humains. Certains cases sont parfois extrêmement dures (adoucies heureusement par les choix graphiques des auteurs) appelant une certaine réflexion sur nos propres conditions et actions. Cette fois les rôles sont inversés, l'humain n'est plus au sommet de la chaîne alimentaire ! Une étape de plus doit être franchise pour assurer la survie de l'espèce, car pour notre civilisation tout est à reconstruire. Prenez une grande inspiration avant de plonger dans cet album, quand vous remonterez à la surface pour reprendre votre souffle à nouveau, vous n’attendrez plus qu'une chose... La suite ! »

semi-conductor, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

Après leur spectaculaire évasion d'Orbital, Caleb et Mézoké se sont réfugiés sur la planète Shem, au sein d'une petite communauté d'exilés volontaires dont les parents de Mézoké font partie. La vie s'écoule paisiblement quand surgissent les vaisseaux de guerre Achérodes qui ont réussi à remonter leur piste, semant chaos et désolation parmi leurs hôtes. Obligés de fuir, sauvés in extremis par Kristina, la soeur de Caleb, ils se trouvent confrontés à un choix : soit fuir éternellement, soit affronter leurs poursuivants, et faire éclater en pleine lumière la machination qui menace l'équilibre de la confédération. D'autant que sur Terre, gronde la menace d'une guerre imminente... Avec ce nouvel épisode des aventures de Caleb et Mézoké, certains secrets sont révélés, notamment au sujet de la mort des parents de Caleb et Kristina, mais de nouvelles interrogations surgissent... De quel étrange pouvoir Caleb est-il investi, et surtout, quel lien s'est tissé entre lui et Angus le névronome ? Ce nouvel épisode d'Orbital boucle l'intrigue amorcée dans Justice (tome 5). Un script tendu et sans concession de Sylvain Runberg, parfaitement servi par le dessin précis et foisonnant de Serge Pellé. Orbital, une série qui ne plaît pas seulement aux amateurs de space opera. mais qui séduit aussi les lecteurs et lectrices d'aventures tendues, riches et spectaculaires.

Dupuis


Vous aimerez aussi...

Découvrez les bd des auteurs

L'avis des lecteurs(1)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis
par Hadri le 01/02/2016 à 17h23

Ce sixième tome aborde le côté plus obscur de Caleb. Les flash-backs et autre indices semés tout au long des quatre premiers albums trouvent ici leur liant et de nombreuses intrigues se résolvent de manière étonnante et radicale… peut-être trop radicale à mon goût. J’ai trouvé le scénario de ce tome en-dessous du niveau général de la série : personnages moins attachants, chamboulements d’intrigue peu vraisemblables, beaucoup de violence pour une fin en mode guerre intergalactique… Orbital reste pour moi une très chouette série qui plaira à un large public amateur d’action, sans nécessairement être fan de SF. J’ai trouvé de nombreuses similitudes avec Sillage, mais pour un public sans doute plus adulte.Ce sixième tome aborde le côté plus obscur de Caleb. Les flash-backs et autre indices semés tout au long des quatre premiers albums trouvent ici leur liant et de nombreuses intrigues se résolvent de manière étonnante et radicale… peut-être trop radicale à mon goût. J’ai trouvé le scénario de ce tome en-dessous du niveau général de la série : personnages moins attachants, chamboulements d’intrigue peu vraisemblables, beaucoup de violence pour une fin en mode guerre intergalactique… Orbital reste pour moi une très chouette série qui plaira à un large public amateur d’action, sans nécessairement être fan de SF. J’ai trouvé de nombreuses similitudes avec Sillage, mais pour un public sans doute plus adulte.