Abonnement illimité9,90$/mois

La Guerre des Amants T1
Rouge révolution

avis

« Walter est le fils d'un ambassadeur Américain qui vit à Moscou en 1920. Encore étudiant et passionné d'art, il milite pour l'idéal soviétique. Un jour, alors que son mentor Kandinsky l’emmène à une exposition sur Malevitch, il va retrouver la jeune Natalia qu'il avait déjà croisée dans un Petrograd alors en pleine révolte. Si tout semble les opposer, les deux jeunes gens rêvent pourtant secrètement d'une idylle commune...
Si le pitch de départ ressemble à une amourette à l'eau de rose, nous nous apercevons assez vite qu'il n'en est rien. Cet amour naissant et le voyage qui l'inaugure ne sont en fait que prétextes à une analyse assez fine de l'Histoire d'une URSS encore naissante. En effet, petit à petit nous voyons les illusions et la naïveté des deux héros s'émousser au fil des déconvenues. Voilà donc un premier tome très alléchant qui donne vraiment envie de voir jusqu'à quel point Walter et Natalia vont déchanter. À découvrir absolument ! »

Edelric, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

Tout les oppose, la passion va les réunir...Elle est russe et révolutionnaire, il est américain et pacifiste. Natalia Socolova et Walter Hancock se rencontrent aux premiers jours de la Révolution russe. Ils sont tous deux étudiants en art, et la révolution chamboule aussi la création. Les couleurs éclatent, l’art officiel devient abstrait ! Mais les amants sont aussi curieux qu’intrépides... Ils vont découvrir ensemble ce monde qui explose, entre terreur et fascination.Avec le premier tome de ce triptyque, Jack Manini et Olivier Mangin nous emmènent dans le tourbillon d’une passion torturée, où Histoire, histoire de l’art, passion et fiction se mêlent dans un cocktail parfaitement dosé !

Glénat BD

Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Lire l'extrait gratuit

Vous aimerez aussi...

Découvrez les bd des auteurs

L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis