Abonnement illimité9,90$/mois
Couverture - Tu n'as rien à craindre de moi

Tu n'as rien à craindre de moi
Tu n'as rien à craindre de moi

avis

« Le dessin de Joann Sfar est approximatif. C’est sa force et sa faiblesse. Ça lui permet de s’attacher à des impressions et sensations, mais empêche le réalisme et le beau. Dans son ouvrage, il pose, par le biais de son héros, la question suivante : « Qu’attend-on d’un artiste ? ». De Sfar, c’est l’intelligence. Le dessin ne sert qu’à appuyer une idée, l’histoire est le tuteur de ses différentes réflexions. Il a choisi beaucoup de thèmes. Trop pour être résumé et trouvé en une lecture. Son fil conducteur est l’amour de Seabearstein pour ses Mireille Darc. Il y a en aura trois : de la première, il sera obsédé. C’est une relation où le sexe et le corps ont une place importante, mais où l’objet de l’idolâtrie finit par s’user. La seconde sera le vaisseau de la désillusion. Quant à la troisième, elle sera le changement brutal et salvateur pour revenir à la réalité. C’est un chef-d’œuvre très abouti. Il a une grande force d’universalité, de douces folies et d’infinis plaisirs à sa lecture. »

Nesus, Super Lecteur izneo
vous aussi, devenez Super Lecteur izneo !

Résumé de l'éditeur

C’est l’histoire des meilleurs moments de l’amour : ils se rencontrent, se regardent, se parlent des nuits entières, s’aiment sans cesse… il la peint, elle s’amuse à être peinte…et après ? Véritable portrait d’un couple contemporain, cet album traverse les questions éternelles de l’amour et les éternelles questions de son auteur : l’art, la religion, l’amitié. Le mot de l’auteur : « C’est si fréquent, de traverser sans trembler de vrais drames de vie, et d’être fichu par terre par une bête histoire d’amour. D’une façon ou d’un autre, cet album de bandes dessinées essaie de trouver comment on s’en remet, comment on retrouve le sourire. »

Rue de Sèvres


Vous aimerez aussi...

Découvrez les bd des auteurs

L'avis des lecteurs(0)
Vous devez être identifié pour noter et donner votre avis sur cet album
Notez cet album :
Donner mon avis