Le Tueur V4
Les liens du sang

recommandation

« Voilà six mois que notre héros a quitté le Venezuela pour se cacher à Paris sous un faux nom. Il vit avec sa petite amie qui se remet doucement de son passage à tabac. Mais le tueur est comme un lion en cage, il a soif de vengeance et n'attend qu'une occasion pour pouvoir plonger une nouvelle fois dans l’arène. Le retour de Mariano (et surtout de son oncle) dans sa vie pourrait bien l'y aider, mais à quel prix ? Le scénario évolue encore avec un tueur qui semble vouloir déroger à toutes les règles qu'il s'imposait dans le premier tome. Garder la tête froide, agir en loup solitaire... L'idée de base est pourtant toujours là : suivre l'action au travers de ses pensées même si, cette fois, elles sont plus noires et confuses que jamais. Une (im)pression renforcée encore plus par des dessins aussi précis qu'épurés. "Le tueur" mérite dorénavant sa place au milieu de grandes sagas comme "Lady S." ou "I.R.S" ! »

Edelric, izneo Super Reader
you too become izneo Super Reader!

Summary

Une grande ville. Le meilleur endroit possible pour passer inaperçu en attendant que les choses se tassent. Pour faire le point et voir venir, le Tueur se planque à Paris. Et puis le temps que “la fille”, sa petite amie, se remette. Elle s'est fait salement amocher, au Venezuela. Attendre. Essayer de comprendre. Le cas échéant, buter les responsables. Mariano débarque (voir T3 : “La Dette”), comment a-t-il fait pour le retrouver, celui-là ? Le “parrain”, l'oncle de Mariano, a bien apprécié les services du Tueur, il lui a donc envoyé son neveu pour le lui faire savoir et le mettre sur la piste de ceux qui ont esquinté “la fille”. Mais on n'a rien sans rien. Le ”parrain” ne lui rendrait pas un tel service sans en attendre un autre en retour. D'ailleurs, Mariano ne tardera pas à lui faire savoir de quoi il retourne...En tout cas, le Tueur est en train de déroger à sa sacro-sainte règle de solitude. Il y a des gens qui font leurs preuves, c'est comme ça. Affaire à suivre. Jacamon et Matz nous livrent une fois encore un récit brillant, savamment construit : la saga du “Tueur” continue de nous tenir en haleine. On en redemande, et le plus étonnant, c'est que les auteurs aient réussi à rendre si attachant un personnage sanguinaire, dépourvu de scrupules. C'est peut-être parce qu'il a malgré tout des principes...

Casterman BD

This content is not available in your country
READ A FREE EXTRACT

YOU WILL ALSO LIKE...
READERS' REVIEWS(0)
You must be logged to rate and review this album
Rate this album:
WRITE A REVIEW