Abonnement illimité9,90$/mois
Bédu

Né le 11 avril 1948 à Ciney, Bédu apprendra seul à dessiner et ne suivra jamais aucun cours d'art graphique. Ce n'est pas qu'il soit réfractaire aux études. Au contraire, il s'offre même le luxe de se spécialiser, à l'université de Louvain, en sciences économiques et de décrocher une licence en ces matières assez éloignées de l'imagerie. En 1972, il soutient d'ailleurs son mémoire sur un sujet palpitant : "La formation des prix en système socialiste soviétique". Mais les tests psychotechniques auxquels le soumettent les entreprises recrutant de jeunes diplômés lui font fuir les milieux financiers. Il se réfugie dans l'atelier de Berck, où il se perfectionne dans le métier de dessinateur, pratiquant tour à tour tous les travaux, les plus humbles comme les plus anonymement glorieux, lettrage, encrage, fonds de décor, etc. Trois années de ce régime lui donnent envie de voler de ses propres ailes. À partir de 1975, et pendant des années, il collabore au journal TINTIN, avec des histoires dont il signe lui-même le scénario, comme "Beany, le raton laveur" ou "Hugo", petit troubadour du Moyen-âge. Avec Blareau, il crée "Le P'tit Prof" (1977), puis, en 1979, "Ali Béber", dans une ambiance des Mille et Une Nuits. En 1983, il reprend Clifton, d'abord avec Bob De Groot, puis sur ses propres scénarios. Après la disparition du journal TINTIN, SPIROU l'accueille, en 1992, pour y développer une collaboration délirante avec Raoul Cauvin. C'est le début de la saga des "Psy". Pourquoi les psy ? "Le métier de dessinateur, répond Bédu, évite d'aller les voir." Aussi vit-il aujourd'hui paisiblement dans la proche banlieue de Bruxelles, consacrant ses loisirs à l'apprentissage consciencieux du solfège et du piano, ce qui lui très utile pour parsemer ses pages de petites portées.


Découvrez les bd des auteurs