Abonnement illimité9,90$/mois
Colonel Moutarde

C'est en autodidacte que le Colonel Moutarde (joli nom emprunté à son personnage préféré du Cluedo) part à la conquête de Paris avec ses cartons bourrés de dessins et se lance dans l'infographie : statistiques exprimées en camemberts, tableaux et autres colonnes — un boulot alimentaire plutôt barbant qui lui donne la niaque pour en sortir. Entre 1990 et 2000, elle oeuvre beaucoup dans le fanzine. Puis, ayant rencontré Philippe Dumez au sein d'une de ces publications à diffusion aléatoire, elle publie avec lui sa première bande dessinée en 2000, Le Meilleur de moi, chronique touchante et sensible des souvenirs et du quotidien de Philippe Dumez, son complice. L'aventure dure le temps de trois albums. À partir de 1997, on trouve ses illustrations rafraîchissantes et pleines de charme dans une multitude de revues enfantines, féminines et presse généraliste : Okapi, Astrapi, Madame Figaro, Cosmopolitan, Marie-Claire, Vogue Japon, Version Fémina, Bien dans ma vie, Avantages, Les Inrockuptibles, Zurban Rock&Folk, Senso, Lire, etc. Elle fabrique quelques doudous (craquants) à usage personnel et amical, et, en étroite collaboration avec l'hôtel Meurice, elle commence à mettre en scène cette image chic et glamour de la femme qu'on retrouve sur de nombreuses couvertures de livres. Elle travaille également pour la pub : Primagaz, LU, la RATP, Danone, Nivéa, Dim, la SNCF, etc. C'est donc à l'illustration qu'elle doit sa notoriété, mais elle garde toujours l'envie de faire de la bande dessinée, qu'elle concrétise avec des scénaristes comme Anne Baraou, rencontrée elle aussi dans le monde des fanzines, ou encore Brigitte Luciani.


Découvrez les bd des auteurs