Abonnement illimité9,90$/mois
David B.

David B. est né le 9 février 1959 à Nimes. Il est à la fois dessinateur et scénariste de bande dessinée. Après avoir suivi les Arts Appliqués à Duperré, il publie en 1986 son premier album, Le Timbre maudit, chez Bayard. C’est aussi à cette époque que David B. commence à travailler régulièrement pour les revues Okapi, Chic et Tintin Reporter. Une histoire en cinq épisodes, Zèbre, est également publiée dans À Suivre entre 1985 et 1990. En 1990, il fonde L'Association avec J-C. Menu, Stanislas, Mattt Konture, Killoffer et Lewis Trondheim. En 1991, La Bombe familiale y est publié dans la collection Patte de Mouche. En 1992, Le Cheval blême — recueil de rêves notés par l’auteur durant une dizaine d'années et transposés en bandes dessinées — est le premier livre de la collection Ciboulette. Il est nomine? pour l'Alph'Art “Coup de cœur” au festival d'Angoulême 1993. Cette même année paraît également Le Cercueil de course dans la collection Patte de Mouche. Ses travaux sont régulièrement publiés dans Lapin, la revue de L’Association. De mai 1993 à octobre 1994, David B. publie chez Cornélius un comic trimestriel, Le Nain Jaune, dont il existe cinq numéros. Automne 67 édite en 1994 un tirage limite? d'un recueil de dessins, Le Livre somnambule, tandis que paraît chez Autrement un récit d'une vingtaine de pages, Le Messie discret, dans le collectif Le Retour de Dieu de la collection Histoires graphiques. Les quatre savants n°1 sort en janvier 1996 chez Cornélius. Les Incidents de la nuit, d’abord publiés dans la revue Le Cheval sans tête des éditions Amok, sont édités par L’Association entre 1999 et 2002. C’est entre 1996 et 2004 que David B. crée son œuvre maîtresse, L’Ascension du Haut Mal. Il y raconte en six volumes son enfance aux côtés de son frère épileptique (le “haut mal” désignant l’épileptie en vieux français) et met en place un véritable travail de mémoire sur sa famille. Cette bande dessinée est souvent considérée comme l'un des plus grands chefs-d’œuvres de la bande dessinée moderne, comme le prouvent ses multiples nominations au Festival d’Angoulême : en 2000, le tome 4 reçu l'Alph'art du meilleur scénario et en 1998 et 2004, les tomes 2 et 6 furent nominés pour le Prix du meilleur album. Depuis 1997, il publie chez d'autres éditeurs que L'Association et travaille avec d'autres auteurs comme Joann Sfar, Christophe Blain ou Emmanuel Guibert. C’est en 2005 que L’Ascension du Haut Mal est traduit par Panthéon Books, la maison d’édition du mythique Maus de Spiegelman.


Découvrez les bd des auteurs