Abonnement illimité9,90$/mois
François Boucq

1955 : Naissance de François Boucq le 28 novembre à Lille. 1974 : Boucq entame sa carrière de dessinateur dans Le Point, L'Expansion, Play-Boy, au Matin de Paris, à qui il livre régulièrement de pertinentes caricatures politiques. L'année suivante, il publie dans Mormoil, en même temps qu'il se consacre à la rénovation du carnaval de Lille. Il délaisse temporairement le dessin. 1978 : Parution dans Pilote de ses premiers Cornets d'humour (réédités en album, huit ans plus tard, sous le titre La Vie, la mort et tout le bazar), sur des scénarios de son ami Philippe Delan. En 1980, Fluide Glacial accueille Les Leçons du Professeur Bourremou (avec Pierre Christin), puis les premières aventures de Rock Mastard (avec, encore, Philippe Delan). Boucq est encore très influencé par Alexis, l'un des maîtres, trop tôt disparu, de l'humour absurde. 1983 : Boucq change de refuge. Il dessine désormais pour le journal (A Suivre) des histoires courtes où se manifestent ses préoccupations graphiques, proches de celles d'un Gotlib ou d'un Goossens: recherches sur les couleurs, la perspective et la narration. Des récits compilés dans Les Pionniers de l'Aventure humaine, Point de fuite pour les braves, La Pédagogie du trottoir et La Désiroire effervescence des comprimés. Parmi les personnages de ces albums, un certain Jérôme Moucherot, qui accèdera au rang de vedette dans Les Dents du Recoin, en 1993 1984 : Rencontre avec le romancier américain Jerome Charyn. En naîtront deux récits, La Femme du Magicien, Prix du meilleur album au festival d'Angoulême deux ans plus tard, et Bouche du Diable. 1991 : Avec Alexandro Jodorowsky, Boucq entame une trilogie mystico-fantastique, Face de Lune. 1992 : Un passage par Antenne 2, où Boucq illustre l'Actualité pour l'émission Si ça vous change. La même année, il croque sur le vif le festival de Cannes. Illustration toujours, pour Karim en 1993, et l'album Un Point c'est tout!, pour Jerome Charyn en 1994, dont il met en images Du Ventre de la Bête, son carnet de "voyage" à New York. Boucq prête également son talent prolifique aux revues Corto, Science et Vie Junior, Messages, à des travaux publicitaires (pour le théâtre du Granit notamment, Alph'Art de la communication à Angoulême en 1998), à des ouvrages collectifs (La Bande à Renaud, Les Pires Noëls, Le Violon et l'Archer, La Bibliothèque fantastique ou Sales petits Contes), à un court métrage, Mea Culpa, tiré d'une de ses bandes dessinées et présenté en avant première à Angoulême en 1998. 1994 : Dans (A Suivre), Boucq donne une nouvelle ampleur à ses élucubrations en y créant les personnages de La Mort et Lao Tseu. Janvier 1998 : Boucq est adoubé par ses pairs et devient membre de l'académie d'Angoulême. Il reçoit le Grand Prix de la Ville qui fait de lui le président de l'édition suivante, en 1999. Janvier 1999 : Sortie pour la présidence du Trésor de l'Ombre, recueil de fables écrites par Alexandro Jodorowsky et merveilleusement illustrées par François Boucq. 2001 : La collaboration avec Jodorowsky se poursuit avec la parution d'Un diamant pour l'au-delà, premier tome de la série Bouncer. Les deux auteurs s'essayent au genre du western.. et c'est plutôt très réussi! 2005 : Réedition de La femme du magicien chez Casterman .Surdoué de la manipulation et de l'illusion, Edmond est un magicien séduisant. Si séduisant qu'à quelques années de distance, il envoûte la jeune Rita et sa mère, Wednesday, entraînant l'une et l'autre sur les scènes de music-hall du monde entier. Il participe également à l'album Chronatoscaphe qui retrace en Bandes Dessinées et en musique l'histoire du label jazz Nato. 2006 : Sortie de coïncidence chez les éditions On a marché sur la bulle, ouvrages de réflexion sur la bande dessinée. De l'image du scénario à l'écriture du dessin, petite expérience sur les relations entre auteur scénariste, auteur dessinateur et lecteur.. Douze dessinateurs livrent leur vision mise en scène et dessinée d'une page de scénario de Fabien Vehlmann, où il est question de petites cuillères, de coïncidences, de mairies et de chorégraphie. La même année paraît "La proie des Louves", suite et fin du second cycle de "Bouncer". L'année 2007 marque le début de sa collaboration avec Yves Sente pour la série Janitor chez Dargaud, un thriller surnaturel ayant pour cadre les coulisses du Vatican. 2008 : Il poursuit sa collaboration avec Jodorowsky pour un nouveau cycle de la fameuse série western Bouncer. 2009 est une année quand à elle particulièrement riche. On retrouve François Boucq sur tous les fronts puisqu'il signe pas moins de 4 bandes dessinées. Entre un nouvel épisode de Bouncer: Coeur Double, il continue la série Janitor initiée avec Yves Sente. Le 3è tome s'intitule Les Revenants de Porto Cervo. Il signe également le quatrième tome de l'irrésistible besoin d'exister, suite des aventures de La Mort et de Lao Tseu. Enfin, il illustre Le feu à l'aquarelle, un texte signé Henri Barbusse sur la 1ère guerre mondiale. En 2011 sort le tome 4 de Janitor. Une collaboration prestigieuse s'ajoute à son CV puisqu'il illustre le tome 4 des spin offs de la série à succès XIII.


Découvrez les bd des auteurs