Abonnement illimité9,90$/mois
François Corteggiani

François Corteggiani est un scénariste incontournable de la bande dessinée franco-belge; il a collaboré avec des dessinateurs majeurs, dont Pierre Tranchand (dit "Pica"), Philippe Bercovici, Jean-Yves Mitton ou même Giorgio Cavazzano. Depuis la mort de Jean-Michel Charlier, en 1989, il a repris les aventures de "La jeunesse de Blueberry", qu'il nous fait encore partager aujourd'hui. François Corteggiani est né le 21 septembre 1953 à Nice. Après quelques collaborations locales, il monte à Paris en 1972. Il y réalise des travaux publicitaires et quelques dessins dans divers journaux avant de débuter vraiment dans une petite maison d'édition lyonnaise, la SEPP, pour laquelle il livre un peu plus de 1 000 planches en deux ans. Après un passage éclair chez ‘Spirou', il entre au journal ‘Pif Gadget', dans lequel il anime le personnage de Pif, d'abord en dessinant ses aventures puis en les scénarisant – ce vers quoi le poussait depuis longtemps Christian Godard. Il crée aussi la série "Pastis" et en imagine deux autres : "Marine" et "Smith et Wesson", avec Tranchand au dessin. Depuis 1982, il travaille pour Walt Disney Company en France, en Italie, aux Pays-Bas, au Danemark et aux États-Unis, ainsi que pour ‘Le Journal de Mickey'. Dans ce dernier, il anime – avec Tranchand, encore ! – les gags de "L'école Abracadabra" et de "Monster Motel". Dès 1996, Il termine la série "Tatiana K" (Dargaud), série dont le premier dessinateur était Félix Meynet. À la disparition de Jean Michel Charlier, en 1989, c'est lui qui reprend "La jeunesse de Blueberry", dessinée d'abord par Colin Wilson, puis par Michel Blanc-Dumont. Alors qu'il poursuit son travail sur différentes séries avec plusieurs dessinateurs, comme Sébastien Verdier, Dominique Cébe ou Yves Rodier, il se voit confier en 2004 la rédaction en chef du nouveau ‘Pif Gadget'. Cette nouvelle aventure s'achève en 2008. François Corteggiani retrouve Emanuele Barison en 2014, avec la publication du magnifique one shot "Orféa" (Dargaud).