Abonnement illimité9,90$/mois
Maingoval

Né à Uccle le 5 mai 1975, dans la commune périphérique bruxelloise où Pierre Culliford, dit Peyo, réalisa l'essentiel de sa carrière, le petit François Maingoval fut en quelque sorte placé sous le signe de cet auteur prestigieux. Ses parents louèrent longtemps l'appartement occupé auparavant par l'artiste et le bambin eut pour première chambre la pièce ayant constitué l'atelier des débuts du dessinateur ! De sérieuses études le transformeront en ingénieur civil, mais il ne néglige néanmoins pas en parallèle sa passion pour la BD. Il commence à écrire ses premières histoires entre dix et quatorze ans, puis a la joie de voir quelques gags illustrés dans le journal TINTIN des années 80. Il participe à divers fanzines comme rédacteur ou interviewer, mais les débouchés professionnels sont rares pour un amateur en pleine formation. Pour des magazines vendus en rue par des bénévoles tels que RUE DU SOURIRE et BOULEVARD DU RIRE, il rédige quelques scénarios humoristiques pour Jean-Louis Dress et Védé. Sur internet, il se lie en 1998 avec le dessinateur français François Dutreil à la recherche d'un scénariste. Ils réaliseront ensemble la trilogie d'"Ada Enigma", éditée chez Glénat de 2000 à 2002. En 2003, chez le même éditeur, il scénarise l'album "Barbara Wolf" ("Meurtre sans mobile") pour Marivain. Cette intrigue policière incite Denis Lapière a lui demander de participer à la confection des trames de la série "La clé du mystère", illustrée par Sikorski chez Dupuis et qui présente l'originalité de proposer au lecteur de découvrir par lui-même le coupable avant la lecture des dernières pages scellées.