Abonnement illimité9,90$/mois
Makyo

Né le 16 juillet 1952 à Dunkerque, Pierre Fournier, dit Makyo, fait son premier essai dans la "Carte Blanche" de SPIROU sous le pseudonyme de "Mohat", puis entre chez PISTIL en 1978 où il signe de son vrai nom "Les Polluks" et "Madame Colzako". Dans MERCREDI, il publie les premières versions de "Gully" (dessiné par Dodier) et des "Bogros", qui poursuivront ensuite leur brève carrière chez SPIROU. Il adopte le pseudonyme définitif de Makyo pour présenter en 1983 "Le Roi Rodonnal", une fantaisie inspirée par le classique "Little Nemo", et scénarise quelques épisodes de "Jérôme K. Jérôme Bloche" pour son ami et presque voisin Alain Dodier. Pour GOMME, puis CIRCUS, il conçoit le texte de "La Balade au bout du Monde", une saga fantastique mise en images par Laurent Vicomte, puis Eric Herenguel. Toujours pour le compte des Éditions Glénat, mais cette fois en auteur complet, il entreprend "Grimion Gant-de-cuir" en 1983. Très sollicité comme scénariste, il propose en 1990 "Le cycle des deux horizons", une trilogie dessinée par Christian Rossi et éditée chez Delcourt. En 1994, il lance chez Glénat "Le Jeu de Pourpre", une nouvelle série mise en scène par Bruno Rocco. Un an plus tard, il s'associe avec l'illustrateur René Follet et rédige "Ikar", avant d'imaginer "Elsa" pour Michel Faure. Il reviendra au dessin pour la prestigieuse collection "Aire Libre" où ses deux volumes du "Coeur en Islande" évoquent les pêcheurs d'autrefois et les histoires qu'il écoutait à la veillée, lorsqu'il était petit. Que ce soit comme auteur complet ou simple scénariste, Makyo aime varier les thèmes et renouveler ses plaisirs de fin conteur, attaché à la psychologie de ses personnages. Du policier à la chronique paysanne, du fantastique à l'humour, son oeuvre se révèle en tout point personnelle et témoigne d'une imagination débridée.


Découvrez les bd des auteurs