Abonnement illimité9,90$/mois
Yan Lindingre

Né en 1969 à Jarny (54) : bassin minier de la Lorraine nord. Mort statistiquement prévue courant 2042. Renvoyé du Lycée à l’âge de 16 ans, des Beaux Arts de Nancy à 17 ans, il tente désespérément, fin des années 80, d’approcher la presse locale pour y publier ses dessins d’humour. La Voix du Mineur, Le Républicain Lorrain et même le journal gratuit «Merci» (petites annonces) lui claqueront la porte au nez. Il choisit alors par dépit la publicité (jusqu’en l’an 2000). Las de cette triste vie, il se met à boire. Au début un peu et ensuite encore plus. Il retrouve néanmoins son inénarrable sens de l’humour dans les affres de l’alcool et fait la connaissance du célèbre dessinateur Lefred Thouron lors d’une garde à vue. Très rapidement il amuse l’artiste par ses facéties, grimaces, bruits de bouche et autres imitations. Lefred Thouron le présente à des rédacteurs en chef désireux de ruiner leur journal. Il travaille donc de manière régulière pour l’Echo des Savanes et Fluide Glacial. En 2005 c’est la sortie des «Carottes sont Crues» chez les Requins Marteaux en collaboration avec son maître Lefred Thouron. Les choses se gâtent entre les deux jeunes hommes à l’arrivée de Diego Aranega. Lindingre souffre énormément de devoir partager son patron et tente depuis de se supprimer en buvant de la bière. Yan Lindingre signe aussi de sa plume décalée et satyrique les scénarios de 'Chez Francisque', illustrés par son complice Manu Larcenet. Se moquant des franchouillards profonds pétris par la bêtise et le racisme, à la manière du 'beauf' de Cabu, à travers de fameuses brèves de comptoir, tous deux ne font pas dans la dentelle ! Divers : aime jouer des claquettes avec de minuscules chaussures qu’il se met au bout des doigts.