Summary

"Each volume corresponds to one of the three famous African teas: 'Le Montreur d'Histoires' is the tea symbolizing death; 'Tourne-Disque' is the tea symbolizing friendship; and the third and final volume to come 'Un tout petit bout d'elles' logically corresponds to the third tea, symbolizing love."

New

Le montreur d'histoires

Eazycomics
(110)

IL ÉTAIT UNE FOIS SOUS LE SOLEIL D'AFRIQUEAu village, c'est l'effervescence ! « Il était une fois », le conteur, est revenu. Comme il n'a plus de mains, il anime ses marionnettes avec les pieds. Ses histoires ne sont pas toutes vraies, mais ce sont de jolis mensonges, de ceux que l'on garde au coeur toute sa vie et qui, sous le soleil africain, vous aident à supporter une existence parfois pénible. Les belles histoires survivent et rendent immortels ceux qui les racontent. Les griots que sont Zidrou et Raphaël Beuchot en savent quelque chose. Prix écureuil découverte 2012 en partenariat avec la Caisse d'Epargne.

Tourne-disque

Eazycomics
(96)

Je m'appelle Eugène Ysaÿe. Je suis violoniste. Le Gouverneur m'avait invité au Congo pour donner un concert. Je comptais passer ensuite trois semaines chez mon neveu au bord du magnifique lac Maï Ndombé. C'est ainsi que je fis sa rencontre. Ne me demandez pas son nom: tout le monde ici l'appelle « Tourne-Disques ». Il pourrait être mon fils... s'il n'était plus noir qu'un café serré. La musique permet des rencontres étonnantes. Celle-là devait me marquer pour toujours. Après tout, je n'avais que 70 ans et encore tant de choses à apprendre!

Un tout petit bout d'elles

Eazycomics
(97)

Yue Kiang travaille sur un site d'abattage d'arbres pour une entreprise chinoise. Comme beaucoup de ses compatriotes, Yue Kiang a une « amie » couleur locale, Antoinette. Il s'est aussi attaché à Marie-Léontine, la fillette de sa fiancée. Un soir, dans la couche de sa belle gazelle, Yue découvre la blessure intime d'Antoinette: une cicatrice terrible, comme une injure à sa féminité. Combien sont-elles comme elle, exilées de leur propre corps, victimes d'une tradition aussi monstrueuse que tenace ? Combien ? Elles sont 150 millions de par le monde. Mais qu'importe à Yue et Antoinette ces chiffres qui donnent le vertige. Seul leur importe Marie-Léontine. Que jamais la fillette ne soit, à son tour, victime de cette tradition abjecte !

0 reviews from the community

icon-comment You need to be logged in to comment on this serie.