Zombillénium

Bienvenue en enfer ! 
Le dessinateur et scénariste Arthur de Pins, connu pour sa série coquine Péchers mignons chez Fluide Glacial, a créé la BD qualifiée de fantaisie macabre Zombillenium en 2010. Comme pour ses autres œuvres, sa nouvelle bande-dessinée a pour spécificité d’être créée via Adobe Illustrator, le style graphique est donc développé grâce aux différents aplats de couleur qu’il effectue, et beaucoup moins autour des traits comme dans la bande dessinée franco-belge classique.  

Le récit de Zombillenium suit les aventures de Gretchen, sorcière stagiaire du parc Zombillenium après qu’elle ait assisté à la mort d’Aurélien, jeune homme sur le point de tuer l’amant de sa petite copine. À la mort de celui-ci, Gretchen fait en sorte qu’il trouve un emploi dans le parc d’attraction car elle se sent coupable de cet accident. En effet, pour les employés du parc Zombillenium, pas de contrat à durée déterminée car ils ne font pas partie du monde des simples mortels !   Mais ça, les visiteurs du parc, venus pour avoir la frousse de leur vie dans ce parc à thème horrifique du Nord de la France, ne doivent surtout pas le savoir… Vampires, loup-garous ou zombies mais aussi sorcière avec Gretchen travaillent d’arrache-pied pour animer ce parc incroyable, coincé entre les champs et les terrils.

Découvrez un monde du travail pour les non-vivants pas si différent du notre : si à la cafétéria des employés le distributeur propose en effet aussi bien du sang O- que de la bave de vache en rut ou du café, les zombies et les momies sont syndiqués et extrêmement virulents  envers leur hiérarchie !   Avec un humour noir qui tape là où ça fait mal, Arthur de Pins crée une satire sociale funèbre où les chefs d’entreprise de l’au-delà peuvent s’avérer bien plus cruels que ceux du monde des vivants.

Suite du résumé