Résumé

Larry B. Max travaille au département spécial de l'I.R.S. (Internal Revenue Service), tout-puissant organe de perception des impôts aux Etats-Unis... Lisant les circuits d'évasion et de blanchiment d'argent comme un pianiste virtuose une partition de Mozart, Larry dispose de tous les moyens informatiques nécessaires pour démontrer les liens entre les grosses fortunes et la grande criminalité. L'un des dossiers les plus délicats qu'il a à traiter est celui d'un richissime Juif américain connu pour son engagement dans la récupération des biens confisqués par les nazis. Epluchant les comptes de ce milliardaire, Larry entame une dangereuse remontée aux mystérieuses origines de son immense fortune...

Nouveau

T22 I.R.$

(19)

Connaît-on jamais vraiment quelqu’un ? C’est la question à laquelle doit répondre Diane, la femme de Larry B. Max. Son mari est-il le sénateur vertueux et bon père de famille qu’elle a épousé, ou un chevalier blanc ivre de sa mission dont l’intransigeance a poussé son bienfaiteur au suicide ? Larry, lui, enquête sur une autre identité : qui est Jonny, son accusateur de l’ombre ? Et son seul indic vient de mourir en n’ayant que le temps de lui indiquer un hôpital psychiatrique, théâtre idéal pour le dénouement de la plus hitchcockienne de ses aventures.

T21 I.R.$

Eazycomics
(39)

Larry a quarante ans et est devenu sénateur. Il mène désormais une vie de famille depuis qu'il a épousé Diane, avec qui il a eu deux enfants. Depuis quelques semaines, il est la cible d'accusations ignobles. On lui reproche d'avoir poussé son prédécesseur au suicide pour prendre sa place. Niera-t-il également l'existence de Lorna et Jetta, deux anciennes maîtresses qui l'accusent d'abus de pouvoir et meurtres sous couvert de ses fonctions à l'IRS ? Les choses vont encore se gâter quand Lorna est assassinée aux pieds de Larry et que l'instant est immortalisé par une jeune photographe. Désormais, quelqu'un fait chanter le sénateur et le pousse à présenter sa démission. Larry doit rapidement trouver son maître-chanteur et impérativement laver son honneur, au risque de tout perdre....

T20 I.R.$

(120)

Au cours des dernières années, la Chine est devenue propriétaire de plus de mille milliards de dollars de la dette américaine. Les gouvernements chinois et américains se sont lancés dans une périlleuse danse de la mort. Le rythme est devenu tellement soutenu qu'ils sont arrivés à une inévitable rupture. Désormais, c'est la guerre. D'un côté, les plus riches investisseurs chinois, de l'autre, un consortium de suprémacistes blancs qui semblent dicter les tendances de la finance américaine. Au milieu : Larry Max, désormais poursuivi par l'I.R.$ et le FBI mais plus déterminé que jamais à suivre la trace de l'argent sale jusque dans les sphères les plus élevées de la société.

T19 I.R.$

(212)

Plus que jamais déterminé à lutter contre la criminalité financière, Larry B. Max décide de s'opposer à son père réapparu d'entre les morts. Il devient l'actionnaire principal de la Channing Corporation, groupe financier étroitement lié à Robert Max et jouant un rôle capital dans les accords négociés entre la Chine et les Etats-Unis. Avec l'aide de Jakoff, altermondialiste et génie de la finance, Larry s'apprête à exposer les deals frauduleux que les banques américaines ont conclus avec les Chinois.

T18 I.R.$

Eazycomics
(227)

Après avoir démissionné de l'IRS, Larry Max met ses talents au service d'une société privée d'investissement. Le meilleur agent du fisc américain a-t-il retourné sa veste ou s'agit-il d'une mission d'infiltration ? Quels que soient les plans de Larry, ils passent soudain au second plan après un appel téléphonique qui le bouleverse : « Allo, Larry ? Ici Gloria... »

T17 I.R.$

Eazycomics
(281)

Après avoir démissionné de l'IRS, Larry Max met ses talents au service d'une société privée d'investissement. Le meilleur agent du fisc américain a-t-il retourné sa veste ou s'agit-il d'une mission d'infiltration ? Quels que soient les plans de Larry, ils passent soudain au second plan après un appel téléphonique qui le bouleverse : « Allo, Larry ? Ici Gloria... »

T16 I.R.$

Eazycomics
(277)

Irak, 2005. Au moment du passage de relais aux forces de sécurité irakiennes, le Général McKenna vérifie l'état des stocks qui seront cédés par l'armée américaine. Plus de la moitié des armes livrées par le Pentagone sont manquantes. Des dizaines de milliers d'armes de guerre ont disparu dans la nature... Quelques années plus tard, l'IRS est sur la piste de Diego Barral, un trafiquant connu.

T15 I.R.$

Eazycomics
(275)

Irak, 2005. Au moment du passage de relais aux forces de sécurité irakiennes, le Général McKenna vérifie l'état des stocks qui seront cédés par l'armée américaine. Plus de la moitié des armes livrées par le Pentagone sont manquantes. Des dizaines de milliers d'armes de guerre ont disparu dans la nature... Quelques années plus tard, l'IRS est sur la piste de Diego Barral, un trafiquant connu.

T14 I.R.$

Eazycomics
(259)

Il ne reste plus que quelques jours à Larry B. Max pour accomplir l'impossible : retrouver l'or des Yamashita, le trésor de la triade Ianfu, disparu à l'issue de la seconde guerre mondiale ! Ce délai passé, l'agent de l'I.R.S. peut dire adieu à sa carrière et à sa liberté. Pour ne rien arranger, le jeune héritier des Mayuzumi, ennemis historiques des Ianfu, entend lui aussi récupérer cet « héritage » par tous les moyens nécessaires. Et tout ce que Larry sait, pour l'instant, c'est que le précieux chargement aurait été fondu en trois Bouddha géants. Le genre de réalisation qui ne passe pas inaperçue, et pourtant... En débarquant à Bangkok pour en finir avec l'assassin de Gloria, Larry B. Max ne savait pas qu'il mettait les pieds sur le territoire de Master Ianfu, éminent membre des triades chinoises. Fort obligeant, ce dernier lui livre la tête du meurtrier. En échange, il lui donne dix jours pour accomplir l'impossible : retrouver l'or des Yamashita, son trésor familial, disparu à l'issue de la Seconde Guerre Mondiale. Dix jours, pas un de plus. Faute de quoi l'I.R.$. et le F.B.I. recevront un dossier à charge sur la vendetta personnelle de Larry... Desberg et Vrancken égrènent les heures, et mettent nos nerfs à rude épreuve !

T13 I.R.$

Eazycomics
(255)

LARRY B. MAX ENQUÊTE AU CŒUR DE L'ASIEEn débarquant à Bangkok pour en finir avec l'assassin de Gloria, Larry B. Max ne savait pas qu'il mettait les pieds sur le territoire de Master Ianfu, éminent membre des triades chinoises. Fort obligeant, ce dernier lui livre la tête du meurtrier. En échange, il lui donne dix jours pour accomplir l'impossible : retrouver l'or des Yamashita, son trésor familial disparu à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Dix jours, pas un de plus. Faute de quoi l'I.R.$. et le F.B.I. recevront un dossier à charge sur la vendetta personnelle de Larry...

T12 I.R.$

Eazycomics
(263)

Toujours à la recherche de l'homme qui a commandité l'assassinat de ses parents, Larry B. Max n'est guère plus avancé ! Déterrer des comptes cachés est une chose, exhumer les petits secrets d'Hollywood en est une autre. La Méduse a tiré sa fortune de cette activité et, quelles qu'en soient les retombées, il veut en garder l'exclusivité. Drogues, sexe, cadavres..., on trouve de tout en remuant la boue de la Cité des Anges. Larry est prêt à aller jusqu'au bout, mais sait-il combien lui coûteront certaines vérités ?

T11 I.R.$

Eazycomics
(262)

Alors qu'il revient tout juste de Rome, Larry B. Max est une nouvelle fois rattrapé par ses fantômes ! Plus de dix ans après l'accident d'avion qui coûta la vie à ses parents, de nouvelles informations tendent à prouver que ce crash fut commandité. L'ombre de Johnny Madsen plane à nouveau sur Larry et son ex, Gloria. Mais l'agent de l'I.R.S. ne laissera pas les souvenirs le dévorer ! Desberg revient sur le passé de son personnage tandis que Vrancken explore de nouvelles voies graphiques, qui magnifient encore un peu plus son trait.

T10 I.R.$

Eazycomics
(260)

On dit que seul le diable serait assez fou pour s'attaquer de front à la banque du Vatican. Le diable ou Larry B. Max agacé par un miracle un peu trop pratique ? Il est en effet assez rare qu'on lui délivre sur un plateau le corps de son principal suspect, assorti de tous les documents à charge possibles ! Mais l'agent de l'I.R.S. est prêt à risquer le repos éternel pour découvrir les liens qui unissent de hauts dignitaires religieux à d'anciens officiers SS. Suite et fin d'un diptyque qui renoue brillamment avec les thèmes qui ont fait le succès de la série.

T9 I.R.$

Eazycomics
(258)

Larry B. Max est décidément un bien étrange agent de l'I.R.S., le fisc américain ! Non content de lire les pensées des gens à travers des colonnes de chiffres, il lui arrive même d'y découvrir des pages oubliées de l'Histoire. Ainsi, sous les comptes off-shore de Markus Scailes, se cachent peut-être les conséquences d'un accord des plus secrets entre le Troisième Reich et le Vatican. Mais les comptes de la Curie romaine sont l'un de ses secrets les mieux gardés.

T8 I.R.$

Eazycomics
(292)

Jusqu'où un homme peut-il aller pour mettre les siens à l'abri ? L'enquête la plus personnelle de Larry B. Max approche de son dénouement. En effet, il ne lui reste plus que quelques heures pour empêcher l'homme qui a ruiné sa famille et menacé les siens d'accomplir son ultime forfait. Le diabolique Johnny Madsen s'apprête à porter un coup fatal au pouvoir saoudien et à mettre les voiles avec le bénéfice des barils de pétrole dont le prix ne manquera pas de décupler. Cette fois, Larry B. Max joue le sens de sa vie et celle de son unique amour, Gloria Paradise.

T7 I.R.$

Eazycomics
(297)

L'agent de l'IRS Larry B. Max enquête sur une énigmatique compagnie pétrolière dont le siège opérationnel est en Géorgie et qui semble servir de couverture au financement occulte de la campagne électorale du candidat des magnats du pétrole à la présidence des USA. Larry B. Max est très personnellement concerné par les recherches qu'il coordonne sur la Eastern Garden Oil basée à Tbilissi, aux confins de l'ex-URSS. Ce qui l'intrigue surtout, ce sont les manigances des deux Américains qui s'en partagent la propriété : Laurence Upshaw et Johnny Madsen. Ce dernier est tout particulièrement la cible de ses investigations. A la mort de son père dans le mystérieux crash d'un avion, Larry a été contraint de lui céder les actions dont il avait hérité sur un studio de cinéma à Hollywood. Avec son associé, ce requin des affaires s'investit à fond pour l'élection à la Maison Blanche du candidat des magnats du pétrole. Si Harper est élu, toute la Corporate America sera au pouvoir ! Mais la victoire a un prix qui se chiffre en millions de dollars. D'où proviennent les énormes sommes d'argent nécessaires à la campagne et à qui appartiennent les comptes sur lesquels elles sont versées ? Voir les crayonnés du dessin de couverture

T6 I.R.$

Eazycomics
(312)

Estimant que les morts du colonel américain Stosky et de l'ex-dictateur asiatique Sumadayo clôturaient le dossier, la commission sénatoriale sur les affaires illicites de ces deux hommes a décidé d'abandonner ses travaux. L'agent de l'I.R.S., Larry B. Max n'en poursuit pas moins ses recherches sur la mystérieuse gestionnaire des trafics incriminés. La CIA nie toute responsabilité, mais veille à ce que rien ne mène à cette Silicia que le colonel Stosky définissait comme «un génie qui observe et analyse jusqu'à ce qu'elle trouve la faille dans n'importe quel groupe industriel, n'importe quel gouvernement». Apprenant que Silicia vient de doubler ses activités pour un seul et même commanditaire, Larry s'obstine à découvrir la cible qu'elle a reçu l'ordre de corrompre. Un soir, fidèle usager du téléphone rose, Larry ne résiste pas au désir de rencontrer Gloria, sa correspondante...

T5 I.R.$

Eazycomics
(308)

«Silicia est là, quelque part à absorber de l'argent. Il est capital que nous découvrions dans quel but». Une fois encore, Larry B. Max traque les criminels de la haute finance. Exilé en France et accusé de détournements de fonds, l'ex-président d'une république asiatique a été assassiné. Officiellement, par des islamistes ! Pendant ce temps, dans le désert californien, l'I.R.S. tente de prendre le maire d'une ville en flagrant délit de corruption. La preuve espérée ne peut toutefois être établie : l'homme de main du corrompu ayant été abattu. Sur son cadavre, Max a néanmoins découvert un message intrigant, «Silicia. 10 AM. Ocean drive». En outre, une mystérieuse jeune femme s'efforce de faire disparaître tous les indices sur la piste qu'il suit.

T4 I.R.$

Eazycomics
(318)

Bien que recherché, Ryan Ricks a pris le risque de débarquer à Los Angeles. Larry B. Max, l'intraitable agent de l'I.R.S. a découvert que cet expert de sociétés écrans, offshore et virtuelles était venu négocier le rachat d'un des plus puissants cartels de la drogue et qu'à travers lui, pour des centaines de millions de dollars, quelqu'un quelque part avait décidé de s'offrir un secteur aussi prospère qu'illégal de l'activité économique. La filature de Ricks conduit Larry au Mexique. De Tijuana à San Miguel de Allende, l'agent du fisc va tenter de démonter l'incroyable montage financier et logistique qui vise à donner à ce gigantesque trafic, un visage industriel presque honnête. Mais, en chemin, la ligne entre la loi ou l'emploi pour des milliers de gens, la moralité ou la prospérité, devient de plus en plus floue. Le concept de criminalité paraît aussi changer de sens sous le soleil mexicain.

T3 I.R.$

Eazycomics
(362)

Doté d'un ordinateur fiscal comme sixième sens, Larry B. Max continue de dénoncer les liens qui unissent la haute finance à la grande criminalité comme s'il avait un sombre compte à régler avec la très riche pourriture de ce monde... Activement recherché par la DEA, la brigade anti-drogue, ainsi que par l'I.R.S, l'administration fiscale, Ryan Ricks débarque à l'aéroport de Los Angeles où il est aussitôt repéré. En tant qu'expert de sociétés écrans, offshore et virtuelles, l'homme possède en effet un lourd passé dans le blanchiment international d'argent sale. Son retour à L.A. est d'autant plus risqué et surprenant qu'il coïncide avec une série de liquidations au sein de la représentation locale des cartels mexicains... Pour Larry B. Max, un tel risque ne peut être lié qu'à une affaire gigantesque...