La BD Syberia avec le jeu offert !
jusqu'au 27 mai
La BD Syberia avec le jeu offert ! jusqu'au 27 mai
Pour tout achat de la BD Syberia T1 en français ou en anglais, recevez dès le mardi 30 mai le jeu vidéo Syberia 1 offert sous la forme d'un code STEAM !
(6)
$599
Kate Walker ne devait passer que quelques heures à Valadilène, au coeur des Alpes françaises. Le temps pour l'avocate new yorkaise de finaliser le rachat de l'usine d'automates Voralberg pour le compte de son client Universal Toys. Mais elle comprend rapidement qu'il reste un héritier en vie et, pour retrouver Hans, elle n'a d'autre choix que d'entamer un voyage à travers les décors et l'histoire du XXe siècle, au fil des rails d'une aventure qui doit toute sa poésie et son rythme au célèbre Benoit Sokal. Pour la toute première adaptation de son jeu-culte en bande dessinée, le célèbre créateur de Canardo et l'Amerzone, a choisi de revisiter Syberia pour proposer une version alternative au lecteur, parfait prélude au troisième opus et écrin idéal pour le dessin de Johann Blais, un jeune dessinateur choisi par Sokal lui-même.
(10)
$299
Kate Walker, a lawyer from New York, was only supposed to spend a few hours in the village of Valadilène in the French Alps. She goes there to finalize the purchase of the Voralberg automation factory on behalf of her client, Universal Toys. But she soon finds out that while the director of the company, Anna Voralberg, has just died, Anna's younger brother is still alive and is the heir to the family business. To find him, she has no choice but to begin a journey through the history of the 20th century. Little by little, she uncovers the story of Hans Voralberg, a genius inventor of complex automatons who has been in exile in Eastern Europe since childhood. For the first comics adaptation of his cult game, Benoît Sokal has chosen to revisit "Syberia" and propose an alternative version to the reader. The result is a perfect prelude to the third installment of the game and an ideal opportunity for the young illustrator Johann Blais, chosen by Sokal himself.