Résumé

Il s’appelle Armando Catalano. On le connaît plutôt sous son nom d’emprunt : le Scorpion. Dans la Rome du XVIIIe siècle en proie aux intrigues de palais et aux trahisons, ce fin bretteur et amateur de jolies femmes est en butte aux menées de l’ambitieux cardinal Trebaldi. Mais il est aussi en quête du mystère de ses origines...

Avec son regard d’acier, sa fine barbiche de mousquetaire et son air ténébreux qui lui donne une belle allure romantique, le Scorpion a tout de l’irrésistible séducteur. On le verrait bien jouer les premiers rôles dans un film hollywoodien... Ce n’est pas un hasard : le dessinateur Enrico Marini, qui a eu l’idée du personnage avant d’imaginer ses exploits en collaboration avec le scénariste Stephen Desberg, souhaitait se consacrer à une épopée de cape et d’épée. Il tenait à rendre hommage aux classiques du cinéma qui avaient enchanté son enfance, du Moonfleet de Fritz Lang au Scaramouche de George Sidney. Après avoir publié ensemble en 1996 L’Étoile du désert, un western crépusculaire, Marini et Desberg se sont de nouveau associés pour mettre en scène le Scorpion, au tout début des années 2000. Le premier voulait raconter une histoire se déroulant au XVIIIe siècle, le second avait envie d’aborder le thème de l’Église. Ce qui conduira le dessinateur à déclarer, avec humour, qu’ils ont donné naissance à « une sorte de thriller catholique »...

De Hugo à Zorro

Si elle prend appui sur des faits historiques réels, la saga du Scorpion reste avant tout une fiction. Une belle histoire romanesque mâtinée de grande aventure, dans la lignée des romanciers populaires du XIXe siècle comme Alexandre Dumas ou Victor Hugo. Le Scorpion cherche à échapper au cardinal Trebaldi, cet homme dévoré d’ambition et prêt à tout pour devenir pape. Mais il s’efforce aussi d’éclaircir les zones d’ombre de son histoire personnelle et de faire la paix avec son passé. Au-delà des péripéties, des rebondissements et des scènes d’action spectaculaires, dessinées par Marini dans ce style enlevé qui est sa marque de fabrique, la série met en scène un homme en avance sur son temps. Armando Catalano est un héros en quête de liberté et bien décidé à maîtriser sa vie, malgré les contraintes et les blocages d’une société européenne qui laisse encore peu de place aux destinées individuelles. Et, pour la petite histoire, son nom est un clin d’œil au véritable patronyme de Guy Williams : cet acteur qui interprétait Zorro dans la série télévisée de Walt Disney s’appelait en réalité Armand Joseph Catalano...

Trier par : Ancien

T1 Le Scorpion

Eazycomics
(294)

Pour les habitants de la basse ville, il est le Scorpion. Les hommes l'évitent, redoutant son épée plus virevoltante que la nuée de moustiques d'une chaude nuit d'été. Les femmes le cherchent, fascinées par la prestance de ce beau brun qui sait les aimer comme personne. Pour les habitants de la haute ville, il est Armando Catalano, l'homme à la perruque poudrée qui sait dénicher aux fins fonds des catacombes romaines les reliques des saints de l'antiquité et du Moyen âge que princes et évêques s'arrachent à prix d'or. Pour le cardinal Trebaldi, l'impitoyable maître des moines-guerriers, l'homme qui n'hésite pas à faire empaler dans son confessionnal un prêtre trop bavard, il est le témoin d'une époque maudite qui doit disparaître. Pour cela Trebaldi demandera à une gitane égyptienne experte en poisons de lui apporter la peau de l'homme qui porte sur l'épaule droite un tatouage en forme de scorpion. Tatouage infamant rappelant à tous que la mère du héros a péri brûlée vive sur le bûcher réservé aux sorcières. Mais la gitane manquera son coup, déchaînant la colère du Scorpion. Les murs du Vatican en tremblent encore.

T2 Le Scorpion

Eazycomics
(234)

Les poisons de Méjaï la gitane ne sont pas venus à bout du Scorpion. Après des rêves effroyables qui lui font revivre le supplice de sa mère morte sur le bûcher pour avoir osé aimer un homme d'église, le revoici debout, droit dans ses hautes bottes. Prêt à demander des comptes. A qui ? Au Cardinal Trebaldi bien sûr. C'est lui qui a conduit la main de la gitane. C'est lui qui, entouré de ses moines guerriers, s'apprête à faire assassiner le bon Pape et à s'assoir à sa place sur le trône de Pierre. Car le Saint Père fait frémir beaucoup de monde. Les dignitaires de l'église d'abord, pour qui les hommes n'obéissent vraiment que la foi au coeur et la peur au ventre. Les neuf familles ensuite. Ces neuf familles qui, depuis le martyr des premiers chrétiens, s'abritent derrière la croix pour diriger le monde. L'une d'elles se nomme Trebaldi. Pour tous ceux-là, un Saint Père rêvant, comme le peuple, de liberté et d'insolence ne peut représenter que le mal absolu ! Le Scorpion réussira-t-il à déjouer le complot qui menace à la fois sa vie et celle du maître du Vatican ? Connaîtra-t-il enfin le secret qui se cache derrière sa naissance ? Quel camp choisira finalement Méjaï, la belle gitane ? Pour répondre à ces questions, Marini nous entraîne dans un fabuleux univers graphique fait de grâces aériennes, d'envolées superbes, de décors somptueux semblant sortir tout droit de tableaux anciens. Avec le Scorpion, tremblez sur la place des supplices où les flammes dévorent Madgdalena Catalan, sa mère. Admirez le cortège papale roulant dans les rues paillées d'or de Rome. Découvrez les ruines colossales qui tremblent dans la lumière des bougies au fin fond des catacombes vaticanes. Courbez l'échine en galopant de jour comme de nuit au coeur de la campagne romaine avec les rouges moines guerriers à vos trousses. Ripaillez dans les cours des tavernes à la seule lumière des fanaux accrochés aux branches d'un arbre centenaire. Vivez haut et fort. Comme le Scorpion.

T3 Le Scorpion

Eazycomics
(226)

Depuis trois jours et trois nuits, Rome pleure son pape. Un prêtre défroqué a poignardé cet homme bon lors d'une des sorties qu'il effectuait incognito pour se mêler au petit peuple qu'il aimait tant. L'homme a été réglé d'avance. Son prix : le corps de quelques catins. Trois jours, trois nuits pendant lesquelles le Cardinal Trebaldi tisse la toile qui doit lui permettre de s'asseoir sur le trône de Pierre. Deux de ses pairs qui le contestent sont assassinés. Dont un par le cardinal lui-même. Les Neuf Familles qui, dans l'ombre, dirigent le monde depuis des siècles, se rallient à lui. Car, Trebaldi au Vatican, c'est l'assurance que les idées folles de liberté et d'égalité qui commencent timidement à gangrener les sociétés du XVIIe siècle, seront impitoyablement extirpées de l'esprit et du coeur des hommes. Trebaldi agenouillé devant un crucifix, s'en amuse : " N'est-il pas ironique, Ô Dieu, qu'un homme qui ne croit pas en toi soit appelé pour remettre de l'ordre parmi tes fidèles ? " Quant aux terribles moines soldats, ils traquent dans la ville le seul homme qui puisse encore empêcher le règne de leur maître. Un homme qui porte un scorpion tatoué sur l'épaule droite. Le Scorpion est le fils d'une femme dont le crime fut d'aimer un homme de Dieu. Trebaldi la fit brûler vive comme sorcière. Le Scorpion vient tout juste de découvrir qui était son père : le pape assassiné. Aussi, lorsque, à l'issu du deuil, la foule se masse place Saint-Pierre pour écouter pérorer Trebaldi, un homme se dresse sur les toits. A sa main une arbalète, une poche de sang accrochée au carreau. De sa bouche, le peuple entend la vérité sur la mort de son souverain pontife bien-aimé. Les moines soldats s'élancent. Mais on n'arrête pas le Scorpion si facilement... Formidable roman de cape et d'épée mâtiné de fantastique, Le Scorpion allie une élégance du dessin fabuleuse à un sens du mouvement rare. Marini, également coloriste de la série, transforme certaines cases en véritables tableaux d'époque.

T4 Le Scorpion

Eazycomics
(221)

La fumée blanche confirmant l'élection d'un nouveau pape s'est élevée au-dessus du Vatican. Mais, n'est-ce pas le démon qui vient de ceindre la tiare pontificale ? Sur la foi d'un signe merveilleux, le sombre cardinal Trebaldi s'est fait élire à la succession de saint Pierre... Un miracle aurait fait apparaître la croix de saint Pierre au coeur de la ville éternelle, dans les entrailles mêmes du palais ancestral des Trebaldi ! Chercheur réputé de reliques lucratives, le Scorpion a suffisamment décortiqué les textes anciens et fouillé les sous-sols de Rome pour avoir des doutes sur l'authenticité de cette miraculeuse et très opportune apparition. Il est vrai que la tradition de l'Eglise situe le martyre de l'Apôtre à Rome. Un des rares cardinaux à encore oser s'opposer à l'orgueilleux Trebaldi charge le Scorpion de retrouver la vraie croix, seul moyen de dénoncer l'illégitimité du nouveau souverain pontife. Pour mener à bien cette difficile mission, il lui faut échapper à la vigilance des moines guerriers à la solde de Trebaldi. Il lui faut en outre prendre la route d'Istanbul et se lancer à la découverte d'un passé fort mystérieux.

T5 Le Scorpion

Eazycomics
(217)

L'histoire commence en 1291, en Terre sainte, alors que les Templiers s'apprêtent à livrer leur dernière bataille. Elle se poursuit à Istanbul, au XVIIIe siècle, où l'on retrouve le Scorpion en fâcheuse posture. Elle s'achève en Cappadoce, " pays où l'eau et le vent ont tracé leurs méandres ", sur la piste d'une croix qui suscite bien des convoitises. Et qui offre à celui qui la possède l'accès au fabuleux trésor des Templiers... À condition de ne pas rester prisonnier d'un sanctuaire creusé à flanc de falaise, comme ce pauvre Scorpion ! Le Scorpion se ferait-il moins fringant au fil de ses aventures ? Cette fois, il ne doit son salut qu'à la vénéneuse – mais séduisante – Méjaï, laquelle se sert de sa ruse pour le tirer des griffes de leurs tortionnaires. Et la fin de ce cinquième volume le laisse dans une situation quelque peu délicate... Le dessin de Marini, lui, n'a rien perdu de sa superbe, ni ses couleurs de leur flamboyance. Le scénario de Desberg, qui allie avec le même bonheur son goût pour la face cachée de l'Histoire et sa passion de l'action, balade le lecteur au coeur de l'empire Ottoman, sur les routes de la Cappadoce mystérieuse et sur les traces des Chevaliers du Temple...

T6 Le Scorpion

Eazycomics
(220)

Le Scorpion, la gitane Méjaï et Ansea dépêchée par la famille ennemie des Trebaldi se sont libérés de la grotte de Cappadoce dans laquelle ils croyaient trouver la véritable croix de saint Pierre et le fabuleux trésor des Templiers. Une inscription sur une épée semble indiquer une piste qui conduit, via Damas, à la dernière forteresse tenue par les Templiers... Qui de l'intrépide Scorpion, de l'ensorcelante Méjaï, de l'ambitieuse Ansea et de l'infâme Rochnan confirmera l'imposture du nouveau pape Trebaldi en ramenant à Rome la vraie croix de saint Pierre ?

T7 Le Scorpion

Eazycomics
(222)

Rentrés secrètement à Rome sans la vraie croix de Saint Pierre, preuve essentielle de l'illégitimité de l'élection du cardinal Trebaldi à la papauté, le Scorpion, son ami le hussard et la gitane Méjaï découvrent une ville où, plus que jamais pressé d'effacer toutes traces de son passé, le nouveau pontife fait régner la terreur avec la complicité du Grand Inquisiteur, de la police implacable des moines guerriers et de dénonciateurs espérant sauver leur vie. Partout, des bûchers se dressent sur lesquels périssent les opposants avérés ou présumés. Un seul dignitaire de l'Église ose résister à la tyrannie de Trebaldi : le cardinal de Curtis. Mais pour combien de temps encore ? L'obsession du Scorpion est toujours de dénoncer l'imposture qui a permis l'accession de Trebaldi au trône pontifical. Selon le cardinal rebelle de Curtis, il trouvera les preuves accusatrices dont il a besoin dans les obscures raisons de la condamnation de sa mère pour sorcellerie. Cette révélation incite plus que jamais le Scorpion à percer le mystère de ses origines. Par qui et pourquoi l'exécution de sa mère a-t-elle été commandée ? L'exécuteur serait-il son père ? Tandis que le cardinal de Curtis cherche les réponses dans les archives du Vatican, le Scorpion et ses amis s'efforcent de faire parler les rares témoins des événements qui ont mené au procès et à la condamnation de sa mère. L'implication de Trebaldi dans cette sombre affaire se révèle cruellement déterminante... Premier tome du second cycle.

T8 Le Scorpion

Eazycomics
(220)

Le Scorpion est de retour ! Au grand désarroi de Trebaldi, le pape sanguinaire qui ne rêve que d'une seule chose : le tuer. Une nouvelle bataille a donc commencé : un véritable combat à mort s'est engagé entre ces deux hommes. L'un cherchant à connaître la vérité, l'autre faisant tout pour la dissimuler... Un duel passionnant servi par une intrigue diablement efficace !

T9 Le Scorpion

Eazycomics
(228)

Pour le Scorpion, c'est l'heure des révélations attendues de longue date : son véritable père n'est plus très loin...Le poison du Scorpion commencerait-il à faire effet ? Depuis qu'il a dérobé la solde promise aux moines guerriers de Trebaldi, ce dernier est de plus en plus isolé. Paradoxalement, il n'a peut-être jamais été aussi proche de son véritable but : devenir le maître absolu de sa propre famille. Car l'archéologue et le cardinal sont les deux faces d'une même médaille : tous deux cherchent à cautériser les plaies d'un passé douloureux, rempli d'énigmes et d'intrigues. Un passé dont le « diable » tire les ficelles, pour mieux ramener son fils au bercail ! A l'occasion des 10 ans de la série, les tomes 1 à 8 sont réédités avec des couvertures inédites. Une magnifique saga à redécouvrir sous de nouveaux atours ! Le tome 9 sera également édité avec une seconde couverture.

T10 Le Scorpion

Eazycomics
(227)

Dans ce dixième tome, Stephen Desberg et Enrico Marini ne reculent devant rien pour mener le Scorpion au plus près de la vérité. Les intrigues entre les Latal et les Trebaldi s'intensifient, le pape est de plus en plus isolé et le Scorpion n'a qu'un seul but : rendre justice à sa mère. Le Scorpion saura-t-il enfin qui est son père ? Flash-back et révélations au coeur même du pouvoir, à Saint-Pierre...

T11 Le Scorpion

Eazycomics
(254)

Desberg et Marini nous convient à une véritable chasse à l'homme dans ce onzième tome ! Devenir un Trebaldi comporte des risques ! De traqueur, le Scorpion devient traqué. À peine a-t-il découvert qu'Orazio était son père qu'il le retrouve décapité. Les jours de TOUS les Trebaldi sont comptés et le Scorpion devra faire équipe avec Nelio. Cette famille n'a pas encore livré tous ses secrets et il faudra remonter à trois siècles avant notre ère pour comprendre l'origine de sa puissance...

T12 Le Scorpion

Eazycomics
(115)

Nelio Trebaldi, le Scorpion, les différentes familles..., tous souhaitent ardemment découvrir le secret de la fortune des Trebaldi. Afin de trouver réponse à ses questions, le Scorpion part en compagnie du Hussard et de son soi-disant fils Charles-Henri en direction du château de Tarquinio, demeure ancestrale de la riche famille. Mais tout ne se passe pas comme prévu : le Chevalier de Trèfle, l'assassin des Trebaldi, s'intéresse de près à cette histoire et à l'art divinatoire de la lignée. Il enlève Charles-Henri et propose un marché au Scorpion : en échange de la vie de l'enfant, il lui ouvrira les portes du château. Du côté des neuf familles, la situation dégénère également. Désireux de venger la mort de son père assassiné par un Delamorley, la folie d'Ursus Latal ne s'arrêtera que lorsque justice sera rendue. Les réponses tant attendues sont à présent toutes proches. Encore faut-il pouvoir les saisir...

T13 Le Scorpion

Eazycomics
(28)

À Kraków, Ivrahim Golam, surnommé le cosaque juif, cherche à préserver l'identité d'un homme dont le nom doit disparaître à jamais. À Istanbul, Armando Catalano, alias le Scorpion, a retrouvé la trace de Méjaï, la gitane. Il veut savoir ce qu'est devenu leur enfant. Mais la gitane est experte dans le maniement des poisons et elle n'hésite pas à s'en servir contre le Scorpion, qui perd connaissance. Quand il reprend conscience, il apprend qu'il est accusé d'assassinat. Livré à la cour du sultan, il est sauvé par un eunuque qui le conduit jusqu'à sa maîtresse. Une femme mystérieuse, surnommée la Sabbatéenne, dont le visage est orné de signes sombres et secrets. Celle-ci lui demande de déchiffrer le nom d'un homme, gravé sur des stèles égyptiennes. En contrepartie, elle l'aidera à retrouver la trace de Méjaï. Au Caire, les routes de Méjaï et du Scorpion se croisent de nouveau. Mais si elle lui révèle la vérité à propos de leur enfant, elle lui interdit de chercher à le voir. Elle menace même de tuer le Scorpion s'il s'en approche... Une nouvelle aventure pour ce héros créé par Desberg et Marini, et désormais illustré par Luigi Critone avec une véritable maestria. Un album entre tragédie antique et grande aventure, dans la lignée des romans populaires à la Dumas et des films de cape et d'épée hollywoodiens.

T14 Le Scorpion

Précommande
(0)

Au Caire, le Scorpion a retrouvé Méjaï. Mais elle lui a interdit de se mêler de sa vie et de celle de leur enfant... qui semble avoir disparu. À bord d'une felouque descendant les eaux du Nil, le Scorpion compte bien découvrir la vérité, mais il a besoin d'argent. Ainsi se remet-il au service de la Sabbatéenne, une femme plus dangereuse encore, capable de percer les mystères du passé. La Sabbatéenne s'est lancée sur les traces du plus mystérieux des pharaons, Akhenaton, l'inventeur du dieu unique. Elle est persuadée qu'en trouvant sa tombe, elle pourra faire le lien avec son grand prêtre Tamose, le Moïse de la Bible, et l'exode vers la Palestine, aujourd'hui revendiquée par les juifs, les musulmans et les chrétiens d'Occident. Mais la quête tourne mal. Des hommes armés les attaquent. Le trésor de la tombe d'Akhenaton attire toutes les convoitises, et particulièrement celles du puissant Al Kabir, le maître de Méjaï qui possède la clé de ses secrets. Deuxième volet d'un nouveau cycle de la saga Le Scorpion, cet album, qui conjugue l'exotisme et la grande aventure chère à Stephen Desberg, est magnifié par le coup de pinceau et les couleurs éclatantes de Luigi Critone, digne successeur d'Enrico Marini.

Disponible le 5/27/2022

1 avis de la communauté