Résumé

Le second ouvrage des étudiants de l’Académie BrassartDelcourt, parrainé par Arthur de Pins qui signe la couverture !

Trier par : Ancien

T1 Les Etudiants de l'Académie Brassart

Eazycomics
(21)

Créé il y a 110 ans par Winsor McCay, le petit garçon rêveur revient hanter les pages des étudiant•e•s de la promotion Zep...

T2 Les Etudiants de l'Académie Brassart

(44)

Le second ouvrage des étudiants de l’Académie BrassartDelcourt, parrainé par Arthur de Pins qui signe la couverture !

T3 Les Etudiants de l'Académie Brassart

Eazycomics
(23)

Une bibliothèque, un livre étrange dont les mystères volent en éclats dès la première page...Les étudiant•e•s de la promotion Patricia Lyfoung explorent le livre dans toutes ses dimensions.

T4 Les Etudiants de l'Académie Brassart

(10)

La promotion Wilfrid Lupano de l'école Brassart vous présentent les Mot(s) interdit(s).  Comme les images, les mots ont un sens. Les étudiant·e·s de l’ABD s’interrogent sur leurs poids, leur signification et leur importance en fonction de leur affirmation, leur omission et autres double-sens…

T5 Les Etudiants de l'Académie Brassart

(0)

En proposant à ses filleul·le·s un thème bagarreur, Jean-Louis Mourier ne s'attendait certainement pas à une proposition aussi diversifiée : 17 récits où le geste s'accorde à l'intention, parfois perverse, souvent cynique, jamais superflue... Le sujet soumis aux étudiant·e·s de l'Académie permet de faire s'exprimer leurs personnages par le prisme le plus large : les dialogues bien sûr, mais aussi le langage du corps, celui des mains, jusqu'à la micro-expression qui trahira le sentiment le plus secret. La Bande Dessinée a ça pour elle de permettre la mise en forme de tous les langages, ayant elle-même son langage propre. Évidemment, ces récits étant réalisés au milieu de leur cursus, les étudiant·es, entre maîtrise et expérimentation, défrichent autant les solutions de leurs aîné·es qu'il·elle·s s'approprient de nouvelles formes de narration, en devenir. C'est leur force. Et Jean-Louis ne leur a pas simplifié la tâche, en ajoutant la contrainte maligne du clair-obscur, cette technique picturale héritée des Grecs et démocratisée dans l'Histoire de l'Art du XVIIe siècle, ici repensée toute en nuances, s'appliquant autant à la définition des personnages, aux choix du graphisme et des couleurs ou à la rédaction des dialogues. Vous tenez donc entre vos mains le meilleur instantané de ce que sera la prochaine génération d'autrices et d'auteurs, un nuancier de toutes les maturités et de toutes les envies, une nouvelle promotion prête à en découdre ! Bonne lecture.

0 avis de la communauté

icon-comment Vous devez être identifié pour donner votre avis sur cette série.