Résumé

Sept ans après les évènement de Dark Meat City, Vinz et Angelino mènent une vie paisible. Angelino est toujours livreur de sushi, et commence à apprécier Dark Meat City en pleine gentrification. Mais voila que sur les réseaux sociaux, un internaute anonyme, un certain « Ω », prétend vouloir réinformer le peuple, et crée des dissensions fortes au sein des communautés de la ville. Après un incident de type « Pizza Gate » dans le sushi bar où il travaille, conséquence d’une désinformation anti-japonaise sur les réseaux sociaux, Angelino est contraint de quitter la ville. Accompagné de Vinz, ils sillonnent la Californie dans un camping-car, à la recherche de Willy, dont ils sont sans nouvelle depuis sept ans. La BD MFK2 reprend pile là où le film s’arrête. Dans le premier arc de Mutafukaz, il n’y avait pas de technologie : ni ordinateurs, ni téléphone portable. Les téléphones portables sont arrivés dans l’univers Mutafukaz pendant l’épilogue, durant les deux dernières pages. Les réseaux sociaux et ses dérives n’ont jamais pu être abordés dans Mutafukaz. MFK2 sera l’occasion d’explorer une facette inédite dans le livre de Mutafukaz, à l’heure où la polarisation n’a jamais été aussi grande et étendue dans toute l’histoire de l’humanité.

Trier par : Ancien

T1 MFK 2

(4)

Sept ans après les évènement de Dark Meat City, Vinz et Angelino mènent une vie paisible. Angelino est toujours livreur de sushi, et commence à apprécier Dark Meat City en pleine gentrification. Mais voila que sur les réseaux sociaux, un internaute anonyme, un certain « Ω », prétend vouloir réinformer le peuple, et crée des dissensions fortes au sein des communautés de la ville. Après un incident de type « Pizza Gate » dans le sushi bar où il travaille, conséquence d’une désinformation anti-japonaise sur les réseaux sociaux, Angelino est contraint de quitter la ville. Accompagné de Vinz, ils sillonnent la Californie dans un camping-car, à la recherche de Willy, dont ils sont sans nouvelle depuis sept ans. La BD MFK2 reprend pile là où le film s’arrête. Dans le premier arc de Mutafukaz, il n’y avait pas de technologie : ni ordinateurs, ni téléphone portable. Les téléphones portables sont arrivés dans l’univers Mutafukaz pendant l’épilogue, durant les deux dernières pages. Les réseaux sociaux et ses dérives n’ont jamais pu être abordés dans Mutafukaz. MFK2 sera l’occasion d’explorer une facette inédite dans le livre de Mutafukaz, à l’heure où la polarisation n’a jamais été aussi grande et étendue dans toute l’histoire de l’humanité.

0 avis de la communauté

icon-comment Vous devez être identifié pour donner votre avis sur cette série.