Jérôme K. Jérôme Bloche , 40 ans et pas une ride !

Jérôme K. Jérôme Bloche , 40 ans et pas une ride !

universe image
Jérome K Jérome Bloche izneo

Une enquête de Zinella, Super Lectrice sur izneo

Il était une fois un jeune homme maladroit et passionné qui se rêvait détective. Nous sommes en 1982, et Jérôme K. Jérôme Bloche fait ses premières armes dans le journal Spirou, sous la plume d’Alain Dodier,  Serge Le Tendre et Pierre Makyo au scénario. Après quelques albums, Dodier prend l’entière direction du titre.
Mais Jérôme K. Jérôme Bloche, quel drôle de nom ! Un patronyme original qui marque les esprits, hérité de l’auteur anglais du roman Trois hommes dans un bateau et de Robert Bloche, écrivain américain de romans policiers.
Et ça fonctionne ! Les lecteurs sont au rendez-vous et le succès est également du côté des critiques, puisque Jérôme a été couronné par 2 prix prestigieux : prix de la série à Angoulême en 2010, et prix de la meilleure série lors du Festival de Cognac en 2014.
De mon côté, lorsque j’ai commencé à lire les Jérôme K. Jérôme, je devais avoir 12 ou 13 ans. Je n’ai jamais cessé depuis ! C’est une des rares série de bande-dessinée qui bénéfice d’une telle longévité, puisque la série continue de paraître - le tome 28, Et pour le pire, est sorti le 18 mars 2022- et qui apporte un plaisir de lecture identique que l’on soit enfant ou adulte. Jérôme a grandi avec nous, ses lecteurs. Ou pour être exact, il a mûri, il a “pris de la bouteille” mais il est resté le même jeune homme distrait, humain et passionné de notre enfance.
Jérome K Jérome Bloche

Un petit détective sans envergure, mais non pas sans talent

L'Ombre qui tue - Alain Dodier, Pierre Makyo et Serge Le Tendre
Déjà à l’école primaire, Jérôme rêvait de devenir détective. Il a pour héros Humphrey Bogart, dont il a vu et revu tous les films, tout comme il a lu et relu tous les Raymond Chandler et possède la collection complète des œuvres d’Agatha Christie. Tout comme son héros, il porte le chapeau mou et l’imper. Mais s’il se rêve en Bogart, son style se rapproche plus de celui de l’inspecteur Colombo.
Affublé en plus d’une paire de lunettes rondes, il est souvent moqué pour son look rétro et plutôt cliché. Ce qui indiffère totalement le jeune homme sûr de lui qu’il est, d’autant que cet attirail fait partie intégrante de sa panoplie de détective : les gens ont ainsi tendance à largement sous-estimer sa sagacité... et son instinct de fouineur ! Car malgré son air parfois benêt, Jérôme K. Jérôme Bloche est loin d’être un idiot ! Un original c’est sûr, qui a l’habitude de passer par les toits pour rentrer chez lui, qui collectionne les enregistrements de sirène de police et qui est capable de s’endormir n’importe où dès qu’il s’ennuie. Son professeur dira de lui qu’il est “un petit détective sans envergure, mais non pas sans talent”.
Son devoir de fin d’études est aussi sa première enquête : retrouver l’assassin du professeur Maison qui se fait tuer presque sous ses yeux ! Ce sera le début de nombreuses aventures pour notre petit détective !

L'Ombre qui tue - Alain Dodier, Pierre Makyo et Serge Le Tendre - Dupuis
L'Ombre qui tue
L'Ombre qui tue - Alain Dodier, Pierre Makyo et Serge Le Tendre

C’est au sujet de mon canari

Le Pacte - Alain Dodier izneo
Gourmand devant l’éternel, distrait et incapable de passer son permis de conduire (il roule en solex !), Jérôme ne paraît pas vraiment taillé pour le job qu’il s’est choisi. Ce claustrophobe qui a peur du noir n’hésite cependant jamais avant de se jeter tête la première dans les ennuis - après 11h, parce qu’avant, il dort - même s’il le regrette lorsqu’il commence à se faire tirer dessus !
Pourtant, Jérôme est loin des détectives badass tels que peut les représenter le cinéma hollywoodien. La plupart de ses enquêtes pourraient se retrouver dans la rubrique faits divers et portent sur des drames familiaux. Et commencent parfois d’une manière assez triviale, que tout autre que lui aurait raillé.
Mais il n’y a pas de petites affaires pour Jérôme, que ce soit l’assassinat d’un canari - qui le mènera à prévenir celui d’un enfant - ou prendre des nouvelles d’une vieille dame - et se retrouver mêlé à une évasion de prison.“Il existe bien des médecins de quartier alors pourquoi n’y aurait-il pas des détectives privés de proximité ?” demande-t-il avec justesse.
Ce qui ne va pas l’empêcher de se faire tirer dessus, poursuivre, kidnapper, ou de trouver un serpent venimeux dans son lit ! Mais Jérôme K. Jérôme Bloche ne se décourage jamais ! Craintif mais tenace, lorsque son sens de la justice est mis à mal, il se révèle capable de rugir comme un lion !
Et, l’air de ne pas y toucher, ce sont bien de sujets de société dont traite Alain Dodier : racisme, violences familiales, esclavage moderne, alcoolisme, embrigadement, exclusion... Il a fait de son improbable détective un personnage intemporel, un témoin qui traverse le temps en portant un regard sincère et sans jugement sur les vicissitudes de la vie. Un personnage généreux et honnête, un héros des temps moderne à sa façon simple et sans artifice.

Le Pacte - Alain Dodier - Dupuis
Le Pacte
Le Pacte - Alain Dodier izneo

Zelda, Burhan et les autres

Jérôme K. Jérôme Bloche c’est aussi toute une galerie de personnages. Des gens simples, honnêtes (ou pas !), des gens du coin qui émaillent la vie de tout un chacun : le facteur, l’épicier, la voisine du 2e... Mais surtout des gens vrais et humains, authentiques et attachants, avec leurs espoirs, leurs petites manies, leurs travers, et leurs secrets comme on en connaît tous. Et parmi ceux qui émaillent les 28 tomes de la série, il y en a une poignée qui reviennent régulièrement et qui appartiennent à la vie de Jérôme.

Zelda, la voyante

Zelda - Dodier izneo
Mademoiselle Zelda habite dans le même immeuble que Jérôme. Ancienne actrice, entre 2 balades avec son chien Kiki, elle gagne désormais sa vie comme voyante extralucide. Si elle croit plus ou moins à ses propres dons, ce n’est pas au point de se passer de l’aide de notre petit détective afin d’enquêter sur ses clients. Après tout il faut satisfaire le client, et quoi de mieux que quelques vérités pour les aider à croire ?

Zelda - Dodier - Dupuis

Zelda
Zelda - Dodier izneo

Madame Rose, la concierge

L'absent - Dodier izneo
Madame Rose est la concierge de l’immeuble ou vit Jérôme. C’est une femme de poigne qui tient d’une main ferme son petit royaume. Attention à celui qui ne le respecterait pas ! Mais elle est aussi une femme de coeur et c’est avec attendrissement qu’elle regarde les extravagances de son jeune locataire, et qu’elle parie gentiment avec son amie Rose, sur le futur mariage de Jérôme et Babette. Et lorsque Jérôme a des ennuis, elle n’hésite pas à donner de sa personne pour l’aider !

L'absent
- Dodier - Dupuis
L'absent
L'absent - Dodier izneo

Burhan, l’épicier

Un Bébé en cavale - Dodier izneo
Burhan est l’épicier du quartier. Consciencieux, serviable, ouvert de jour comme de nuit c’est vrai monsieur Loyal, fiable et toujours présent pour soutenir ses amis, malgré ses nombreuses obligations auprès de sa très grande famille et de l’association qu’il parraine, Les enfants de là-bas.
Mais s’il a pris Jérôme en amitié c’est parce qu’il est l’un de ses rares clients à s’être donné la peine de se souvenir de son vrai nom.

 Un Bébé en cavale - Dodier - Dupuis


Un Bébé en cavale
Un Bébé en cavale - Dodier izneo

Le curé Arthur

La Marionnette - Dodier  izneo
Enfin, Arthur, pourtant présenté comme un ami d’enfance de Jérôme, arrive plus tard dans la série. Il va ensuite être mêlé à plusieurs de ses enquêtes, notamment en lui envoyant certains de ses paroissiens ayant besoin d’une aide, autre que spirituelle. Mais il est surtout un ami fidèle qui l’aide et le conseille dans les relations parfois maladroites du jeune homme avec ses clients. 

La Marionnette - Dodier - Dupuis

La Marionnette
La Marionnette - Dodier  izneo

Babette

À la vie à la mort ! - Dodier izneo
Tous les personnages de la série sont géniaux, mais Babette est extraordinaire. Elle est drôle, volontaire et a un sacré caractère ! Amie d’enfance de Jérôme, son personnage prend de l’importance au fil des tomes.
Lorsque petits, Jérôme choisissait la voiture de police sur le manège de leur village, Babette choisissait toujours l’avion. Chacun a suivi sa voie et ce sont désormais les voyages de la jeune femme qui rythment sa relation avec Jérôme.Elle incarne la raison et le sens pratique face au rêveur jeune homme. Amie fidèle, elle lui sert souvent de chauffeur, elle le soutient dans sa passion et n’hésite pas à mettre la main à la pâte dans certaines enquêtes. Il lui est même arrivé de carrément coiffer le chapeau de Jérôme pour mener l’enquête à sa place !
Pendant un temps, elle a même droit à son nom sur la porte ( Aïna tome 25). Mais il ne faudrait pas trop la pousser non plus, car sa patience n’est pas infinie. Et pourtant il en faut avec Jérôme ! Mais justement ça lui fait du bien qu’elle le bouscule un peu !Si on voit leur relation évoluer petit à petit, l’absence de repères temporels concrets permet toutefois aux personnages de ne pas réellement vieillir. Ils avancent dans un univers dont le temps serait comme distordu. C’est très astucieusement réalisé sans que l’on n’ait jamais l’impression de faire du sur place ou que l’on soit gêné de leur éternelle jeunesse.

À la vie à la mort ! - Dodier - Dupuis
À la vie à la mort !
À la vie à la mort ! - Dodier izneo

Un mariage ?

Et pour le pire - Dodier izneo
Babette est d’ailleurs celle qui a pris les choses en main pour que leur relation évolue, car Jérôme, toujours distrait, n’avait pas vu le vent tourner.
Elle a toutefois un peu plus de mal concernant la question du mariage. Éternel adolescent, Jérôme se montre particulièrement obtus à ce niveau là ! C’en est devenu la question que tous les fans se posent : Jérôme finira-t-il par épouser Babette ?!
C’est d’ailleurs tout l’objet du tome 28, Et pour le pire. Alors que Babette est en voyage, Jérôme semble s’attacher à une nouvelle jeune femme. Loin du caractère emporté de la petite amie de toujours, Rebecca est douce, fragile et redevable à Jérôme qui lui a sauvé la vie. Le petit détective se laissera-t-il séduire ?
Et pour le pire - Dodier - Dupuis
Et pour le pire
Et pour le pire - Dodier izneo

Pour conclure

Au fond Jérôme K. Jérôme Bloche on l’aime parce que c’est un vrai héros au grand cœur, capable de se mettre dans des situations pas possible pour aider un inconnu. Gentil, bougon à ses heures, d’une autre époque sans doute, mais profondément humain.
Et ça, c’est la marque de fabrique de Dodier : mettre l’humain au cœur. Pas de tueurs en séries, de psychopathes, ni de techniques scientifiques avancées dans ces pages - dans le tome 5, avec ses méthodes désuètes, Jérôme fait même figure de dinosaure face à un collègue Anglais - mais des drames humains, intemporels. Jalousie, vengeance escroquerie...
Jérôme est comme un vieil ami de la famille, qu’on a toujours plaisir à retrouver et qui nous régale avec ses histoires. Ou comme le bon vin, il ne vieillit pas, il se bonifie. Et on en redemande toujours.
À lire en profitant du mode Eazycomics, qui permet d’apprécier toute la finesse des dessins de Dodier, son attention aux détails qui font mouche et de profiter du découpage cinématographique des intrigues !

Mon interview d'Alain Dodier sur Les Pipelettes en Parlent

Découvrez d'autres détectives surprenants présentés par les Super Lecteurs et Lectrices d'izneo